Les migrants ? Parlons en !

https://www.facebook.com/onrecoitdesmigrantsmercy/?modal=admin_todo_tour

Bonsoir à tous.

Pour commencer, je m'excuse de ne pas trouver le temps, de travailler sur cette page, j'écoute les infos, et souvent, alors, que je travaille sur bien d'autres sujets, comme la ruralité, ou les déserts médicaux, qui ont pour conséquence qu'on est bien contents de trouver des médecins, venant d'autres pays européens, pour pallier les manques chez nous, je pense très souvent à cette page, alors, et je note que tous les sujets sur lesquels je travaille ainsi, sont liés par des fils invisibles, et néanmoins bien réels, au thème de l'immigration...

A l'instant, je réécoutais, le passage de Fatou Diome, écrivaine, invitée par l'équipe de Charline Vanhoenacker (par Jupiter), sur France inter.

https://www.franceinter.fr/emissions/par-jupiter/par-jupiter-18-fevrier-2020

Alors, à la question, "pourquoi, est ce que les gens, se soucient plus d'une pareille catastrophe, quand il s'agit de gens riches, que quand il s'agit de gens pauvres"? je crois, en vérité, que d'avoir accès aux infos en continu, présente l'énorme inconvénient, d'une forme d'habituation au malheur...

Les riches, sont plus soucieux, à ce qui arrivent aux riches, qu'aux pauvres.

Mais pour le commun des mortels, comme vous et moi, je suis désolée, mais le cours de la bourse, il me semble, n'influence pas le fait qu'on y soit sensible, ou pas.

Je crois que de façon générale, on réagit de façon plus épidermique, à ce qui arrive de catastrophique, quand ça se produit, dans le milieu social, ou environnemental qui est le notre....

Je suis plus sensible, à ce qui arrive dans les campagnes, que dans les villes, par exemple.

Ça ne signifie pas, que les autres m’indiffèrent, mais juste, que c'est moins "épidermique".

Je pense que le phénomène d'habituation est un vrai danger, qui est induit, d'ailleurs, par une forme de dépendance, et connue, en psychiatrie., comme addiction.

Je crois, aussi qu'en réalité (et c'est mon cas), le sentiment, d'impuissance, et d'injustice, face au phénomène migrants, et le fait, que politiquement, certains s'en saisissent, pour de mauvaises raisons, nous rend triste, et notre impuissance face à celà, explique, plus qu'on ne le croit, le fait qu'on se taise.

Nous avons l'absolue certitude d'avoir raison, vraiment.....

Mes trois filles, adultes à présent, sont des femmes, issues de l'immigration.... Elles ont toutes les trois, un quart de sang polonais....

Fe ma belle mère, a trait les vaches à la main, pendant des heures, pendant des années avec son mari, avec une pouk en toile de jute, comme tablier....

Ce sont ses mains polonaises, putain de merde, juste après guerre, qui ont permis, que nos bons petits français, puissent boire le lait de leurs vaches, vaches normandes, je suppose....

Alors, oui, vraiment, j'enrage, quand je vois qu'on se saisit de ce sujet, pour de mauvaises raisons, mais alors, comme vous n'avez pas idée.

"saloperie de polonaise, tu viens manger le pain des français"

 voilà, ce qu'on lui disait....

 

 

 

 

 

VOILA CE QU'ON LUI DISAIT.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire