"Un des derniers grands de la chanson qui disparaît"....

   Pour commencer, je dépose ici, le travail que j'ai posé sur l'autre site, au sujet de la mort de France Gall.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-interieure/trois-ans-apres-charlie-hebdo-et-france-gall-qui-disparait.html

   Depuis fort longtemps, je le précise, j'ai cette expression "dans le pif", comme on dit,  parce que cette formule, était utiliée toujours, par les journalistes, ou les critiques, des qu'un chanteur, cassait sa pipe, et bien au delà, du cas de Brassens, on entendait cette phrase lapidaire, qui renvoyait en quelque sorte, tous ceux qui avaient eu le malheur, de ne pas être trapassés encore,  au rang de chanteur... "pas si grand que ça".

   Je sais, certains me diront, qu'ils faisaient référence, à l'époque, au trio de choc, que furent, Brel, Brassens, ou Ferré.

  Sans avoir pour ambition, de ternir leurs mémoires, je rappelle  "juste", qu'un chanteur, jusqu'à preuve du contraire, fait pipi et caca chaque matin, comme n'importe quel trou du cul, et simple mortel, depuis le début de l'Humanité, et que le fait, d'avoir enfin réussi à percer,  à leur époque, grâce à leur talent,  ça ne fait aucun doute,  ne doit jamais faire oublier, que parallèlement à eux, bien avant, pendant et bien apres eux,  se sont succedé, des quantités incroyables d'artistes, qui pour bien des raisons, trop precurseurs, quelquefois, ou avec un style "non conformes aux desideratas des producteurs", alors, qu'ils avaient eux aussi un talent incontestable, n'ont jamais été reconnus, ou n'ont jamais eu la chance avec eux, et bénéficié de la reconnaissance, à laquelle pourtant, ils auraient bien pu prétendre.

  Enfin, BREF, à chaque fois, que l'un avalait son bulletin de naissance, ET TOC, on y avait droit.

  J'ai poussé un jour, un bon coup de gueule,  auprès de Thomas, il y a bien des années sur le sujet, et depuis, "ma Foi",  on n'entend plus cette expression, aussi malheureuse que maladroite.

  La verité, reside dan le fait, que la grandeur d'un artiste,  quelque soit sa specialité, et pas uniquement, dans le domaine de la chanson,  est sujet à debats, pour le moins discuttables, puisque par definition, les critères qui le détermineraient, presentent un arc en ciel de diverses hypothèses, aupres des quelles, les plus belles aurores boreales, feraient grise mine.

  C'est un peu comme si vous emandiez à Hanouna, quels sont les critèrses pour être un bon animateur télé, et que vous posiez cette mêm question, sur France Culture...Ou bien au contable, de la maison de production, quand il s'agit de chanson.

  A moins que le seul verifiable autant d  que veritable critère, n'ait jamais été que de mesurer, la toise, ce qui expliquerait la raison profonde, pour laquelle Charles Aznavour, n'a pas franchement encore envie de trepasser...

  Voilà, enfin, un critère digne, de definir, ce que serait un grand chanteur, un sort, le metre ruban,  a f  defaut d'en conffectionner un cocarde, et on decide que...

  Non, décidément, employer l'expression, "un grand chanteur",   Mort ou Vif,   selon l'état de vivacité, une fois que vous avez reussi à l'attraper, avec votre filet à papillons, rien à faire, c'est vraiment parler pour ne rien dire.

 En cours de rédaction.

militantisme chanson musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire