Victoires de la Musique, ou autres, à moins que ça ne soit, "l'art de la défaite".....

http://evenements.francetv.fr/emissions/les-victoires-de-la-musique

https://www.france.tv/france-2/les-victoires-de-la-musique-varietes/

  Aujourd’hui, 14 fevrier 2020, le jour des amoureux, comme si un jour, par an  c’était suffisant.

 Pour moi, c’est tout, ou rien, et pas un jour par an, enfin merde.

  Quand on aime, on ne compte pas, parait il…

  Il y a l’argent certes, qu’on peut compter, ou bien les jours les semaines, les années, ou les decennies… Les siècles, aussi, ou les millénaires.

  Mais j’en vois qui se disent, « mais où donc, est ce qu’elle nous emmène » ?

  Comme cadeau de la saint Valentin cette année, j’ai donc eu dans le désordre, une plante tres rare, vendue dans un supermarché law cost, extrêmement belle,  que j’ai pu m’acheter, en plusieurs exemplaires, vu que personne ne la connait, et que pour s’en debarrasser au plus vite, le magasin la brade, 3€ le pot,  je m’en vais donc de ce pas, aller acheter les quelques pots restants….

  J’ai eu aussi,  et j’apprécie particulièrement ce geste hier matin, le dossier total et authentique, qui clôture mon divorce, qui n’a jamais été conflictuel, mais que je ne sais pour quelle raison,  on s’est évertué à faire durer, pendant, 6 ans, cloturé, le divorce,  fin 2016, alors, qu’on a consenti, seulement, là, apres un gros coup de gueule, il y a quelques semaines,  à m’en délivrer enfin….

  Delivrance, oui on peut dire ça, en ce qui me concerne, qui s’accompagne, d’un solde en ma faveur de 2000€ environ, que l’UDAF, va me verser, à ma libre disposition….

 Alors, qu’est ce que je vais en faire ?

 Payer mon éditeur, si la curatelle, ne l’a pas encore fait, et la note chez mon estampeur, à Rouen, et ensuite, si je peux, m’acheter une machine à coudre, et une tondeuse à gazon.

   En somme, on vous colle sous une cloche, pendant 10 ans, puis on vous largue le bébé, avec juste, un mail, pour poser des questions…

  Qu’on se rassure, je ne suis pas née de la derniere pluie non plus, et avec la pluviomètrie ambiante, qui fait macérer les burnes du souave du pont de l’Alma, et fait porter des cuissardes, à Edouard Philippe, pour mener à bien sa campagne pour les municipales, il m’est avis que la notion « d’ intérêts », va faire l’objet de quelque introspection, venant de moi au sujet du dossier qu’on m’a remis hier….

  Enfin, voilà, drôle de saint Valentin, s’il en est,  certains offrent des bagues, d’autres des fleurs,  tant qu’on est pas « un lundi soir apres minuit »,  tous les espoirs sont permis.

  Oui, seuls les fans de Thomas Fersen, peuvent comprendre cette blague, et bien allez donc rattraper votre retard, sur  spotify, ou deezer.

 Moi, on m’offre la clôture de mon divorce, et le droit d’y voir plus clair, juridiquement…

 Chacun son truc.

 Certains se demandent bien, alors, où je veux en venir…

 Ce soir, donc, fête de la musique. Je lisais, à l’instant que  certains artistes regrettent de voir que certaines catégories ont disparu….

 Je comprends… Mais j’ai jamais rien pigé, aux etiquettes, en général, et plus encore, quand il s’agit d’artistique. La raison, c’est que par essence, viscéralement,  je ne sais marcher, ou empreinter, que les chemins de traverse, et la simple idée, qu’on m’en colle une, me met les poils à l’envers.

 Je suis une vache poule, qui picore, partout où ça dérange… je ne le fais pas expres, ou par reflexe de desobeissance….

 Je peux être, tres « qu’on forme », aussi, pour peu, que j’y trouve un véritable intérêt, dans le cadre d’une entreprise, ou d’une formation, pour apprendre un savoir faire, par exemple…

 Mais une fois acquis,  il faut que je m’en echappe… alors, vos étiquettes,  je n’y arrive jamais.

 La seul qui me convient, est un peu longue….

« Toucheatoutspecialisteenrien ».

  Sinon, collez moi, celle qui vous arrange, ça ne me dérange pas, si vous êtes méchant, j’appelle Thomas, et il vous défonce le portrait à grands coups de démonte pneus,  et jamais vous ne serez reparé, pour ce soir.……..

 Enfin, moi, je veux bien appeler, CAR GLASS, mais j’ai des doutes….

 Bon, ce soir, il n’y sera pas… And so what… ?

 Il chante, à Pledau, en Bretagne.

 Moi non plus, and so what ?

 Cracher sur les victoires, par principe ? Ben, non, ça serait trop facile…

   Et ça serait aussi, et surtout, oublier, qu’un jour, Thomas Fersen, avait, reçu le prix du meilleurs espoir masculin,  avec la chanson, « le bal des oiseaux » (dont j’ai ecrit une suite, d’ailleurs), et que s’il n’avait pas un jour, reçu cette victoire, peut être que sa carrière, n’aurait jamais vu le jour, ou qu’il se serait découragé, on ne sait pas….

   Donc, moi, je ne l’aurai, artistiquement, peut être jamais rencontré, et donc, je ne lui aurai jamais écrit.

 Bon, sinon, moi, j’ai un cadeau, pour vous….

 J’ai un nouveau projet d’emission, sur la chanson, et ficelé, je vous prie, pire qu’un soucisson.

 Alors, là, certains se posent des questions, sur les reflexions, sur le concept, « victoires/défaites».

 C’est que je suis toujours en délicatesse, avec la notion de compétition, en général…Dans le domaine artistique, plus encore.

 Car c’est toujours le fait de ne pas gagner, qui nous enrichit le plus.

 Je sais, je suis une habituée, ma vie entiere,   je n’ai jamais jamais gagné…. Et j’ai appris ça à mes filles, tres tôt, aussi.

 Si vous ne gagnez pas, vous devez vous remettre en question, comprendre, et donc, vous apprenez, alors, que si vous gagnez, le sentiment d’être parvenu, est un cheminement qui n’offre que peu d’alternatives à s’enrichir, intérieurement.

 Ça ne signifie pas, qu’il ne faille pas, avoir d’objectifs, bien au contraire….

 Je prétends juste, que l’obsession de la Victoire, comme seul et unique objectif, est le pire danger, que court l’individu….

 Si avec un tel raisonnement, certains se demandent encore, pourquoi, on ne m’a  jamais recruté, pour bosser officiellement, autour des JO,  et bien en voilà, la resplendissante démonstration.

 Sinon, je vous recommande cette chanson, que j’ai entendu, sur France inter « l’Art de la défaite », par BATLIK.

https://www.franceinter.fr/emissions/dans-la-playlist-de-france-inter/dans-la-playlist-de-france-inter-14-octobre-2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire