composition

  • WIKIPEDIA, Thomas Fersen et Francoise Niel Aubin

     Drôle de trouple...

      Il y a e du poil darraché, avec WIKIPEDIA, en ce qui concerne ma relation à Thomas Fersen, alors je vous donne le lien.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Fersen

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Thomas_Fersen

     "Bon debut"... Je vois, j'y reviendrai, prochainement.

      Il faut revenir, à des propos qu'avait tenus, Thomas fersen, face au fait, que les chanteurs,  sont absolument incapables, de se syndiquer, pour defendre leur biftek., face au fait, que par le treaming,  leurs revenus, soient vraiment faibles.

      Une idée, circulent, actuellement, qui voudraient, que c'est le streaming, qui a pour consequence que beaucoup, compensent par  le succes des concerts....

      Thomas Fersen, semble, ne pas a voir de difficultés pour remplir ses salles, mais j'ai le regret d'informer la profession, que  ce fait, en aucune façon, que les artistes,  sur scene, y trouveraient la compensation financiere, qui leur echappe, par le streaming...

     Ca n'est pas moi, qui le prétend, mais Thomas Fersen, dans un article, du monde.

    https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/10/29/thomas-fersen-le-digital-ne-me-rapporte-rien_6017366_3246.html

     Pas certaine, que ce soit dans cet article. Je fouille.

     

     

    Lire la suite

  • Les droit d'auteurs sont des droits de hauteur.

    https://www.adagp.fr/fr/actualites/auteurs-en-colere-signez-petition

    https://www.change.org/p/council-of-the-european-union-support-europe-s-screenwriters-and-directors?recruiter=200560751&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=share_email_responsive

    http://stephanie-aten.e-monsite.com/blog/scenariste/petition-droits-d-auteurs.html

    https://beta.ataa.fr/

    http://www.scam.fr/detail/ArticleId/5609/rejoignez-la-campagne-europeenne-Content-for-Education

     J'ai entendu, dernièrement, Joann Sfar, qui parlait de ce problème, sur France Inter.

     Il expliquait que quand un livre sortait, à partir de l'auteur, jusqu'à la lecture,  il y a dix personnes, DIX PERSONNES,  qui entrent, dans la fabrication du livre.

     le souci, reside dans le fait, que c'est l'auteur, qui est à l'origine, du processus, et que c'est comme en agriculture  (AGRI........ CULTURE), le paysant, est le dernier servi, et le dernier reconnu.

    06 Mars 2020.

    Pour une fois que les USA ont quelquechose à nous apprendre.....

     Je veux parler, du statut d'auteurs, dans le milieu de l'humour, et plus particulièrement, dans le milieu des médias.

    http://www.slate.fr/story/187569/auteurs-humoristes-television-inconnus

     J'accorde plus encore de prix, à la video, qui parle de "tout le monde veut prendre sa place", parce que j'y ai été candidate.

      Je suis très soucieuse, personnellement,  de ce qu'une émission de télé, quelque soit son concept ou sa nature, est susceptible d'apporter aux téléspectateurs....

      Oui, la courbe d'audimat, bien sûr, qui conditionne le prix que coûte, la minute de pub, avant et après, et dont dépend donc, l'équilibre financier de l'ensemble, et donc, la viabilité des émissions, et de la chaine, et donc, plutôt du groupe...

      Concept, qui débecquetent certains, mais qui est pourtant le seul, que l'on peut opposer à une télévision, qui serait uniquement service public, avec ce que ça comporterait de négatif, version dictature, côté création, et liberté d'expression....

      Mais à mes yeux, le plus précieux encore, réside dans ce qu'elle ne doit pas rendre stupide le téléspectateur.....

      Et donc, plutôt, si possible, l'aider au contraire, à être plus intelligent, et pourquoi pas, plus responsable, et meilleurs citoyen...

      BREF, je ne vais pas encore répéter, ce que je dis, depuis toutes ces années, mais plutôt reserrer mon propos, sur cette émission, dont le plus précieux encore, réside dans la premiere partie de  ce jeu, quand  de parfaits inconnus, arrivent avec leur singularité, et leurs anecdotes.

      En somme, "leur minustes de gloire",  si chéres, à...  Andy Warhol,   suis pas certaine, que c'était lui...

      Enfin, bref, j'ai testé pour vous, super expérience... Y compris, si vous n'êtes pas retenu(e) aux selections.

    Lire la suite

  • Quand on m'cherche on m'trouve !

       Certains peut être, se demandent pourquoi, je redige tel article, sur tel reseau social, tel site (sainte Austreberthe aurait elle vu le loup ?), ou bien celui sur le calligraphe, à moins que ça ne soit sur wordpress, histoire de faire un clin version brouette au jardin de l'enfant sorcière, ou bien sur "linked", histoire de la faire plus conventionnel,  version carrièriste... (notion, sur laquelle je vais bien vite revenir, puisqu'on m'a tendu la perche, il y a peu.

      Et bien la vraie raison, c'est que j'ai deux ordinateurs portables, dont l'un est plus facile que 'autre à emporter quand je sors,  mais que l'un de mes sites, n'est accessible que sur l'un, alors, que l'autre site, n'est accessible, que sur l'autre....

      Résultat des courses,  au moment, où je rédige un article sur tel sujet, il n'est pas dit que ce soit necessairement le bon site, qui me soit accessibl, pour le poser sur internet....

      Si je donne cette precision, au sujet de mes sites, c'est juste pour dire, que c'est plus souvent, cette simple contrainte technique, qui m'l'impose, qu'autre chose.

      Un exemple ? Parler de la maladie mentale, alors, qu'on ne dispose que du forum sur la chanson française.

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/ 

      J'expliquais, il y a quelques temps, qu'un journaiste d'investigation ou un humoriste, ça n'était rien de moins que des équilibristes,  et qu'à ce titre, ils méritaient autant l'un que l'autre, une réelle bienveillance.... Et que si je ne brille pas encore sur ce point, ou en tout cas, autant que j'y aspire, il n'en demeure pas moins, que je m'en vais relever le défit incroyable, de faire entrer l'actualité, par le châ de l'aiguille de la démarche artistique,  la seule avec laquelle je sois vraiment à l'aise, parce que j'y suis dans ma nature la plus profonde.

      Ca vous semble, être un challenge difficile  ?

      Aucun souci, on l'a fait comprendre, il y a quelques temps, que j'avais un goût certain pour les défits... Ce qui je ne nie pas, mais encore faut il, cependant, que ce soit moi qui choisisse de les relever, ou pas,et  non qu'on me l'impose. 

     

    Lire la suite

  • Il n'est pas de grand artiste, qui n'ait commencé petit.....

      Bon,  le choix de l'illustration n'est pas anodin, je le reconnais, mais j'aurai tout aussi bien pu prendre un cours de danse, de gym, ou de quoi que ce soit d'autre, et ça aurait pu fonctionner tout aussi bien.

      Depuis le début du mandat de François Hollande,  j'ai milité du mieux que j'ai pu, pour que soit proposé, au enfants, dès le plus jeune âge, selon l'avis des pédopsychiatres, qui sont les mieux à même de juger, selon les principes de la chronobiologie, à quelles heures les enfants sont les moins receptifs aux apprentissages les plus conventionnels, afin d'optimiser leur savoir, et booster leur estime de soi, individuellement, et ainsi augmenter de façon sensible, la largeur de la palette de leur savoir, et que, par effet papillon, les acquis plus fondamentaux, puissent ainsi s'acquerrir, de façon plus certaine, et plus affirmées.

       Hélas, depuis qu'Emmanuel Macron, a été élu, l'expression même, de "rythmes scolaires", fût délaissée, comme si d'accorder une importance prépondérantes, à la chronobologie du développement, psychologique de l'enfant, eût été un sacrilège devant le confort du calendrier parental, tout autant, que celui de l'industrie touristique....

     TRISTE CIRE D'ABEILLE DIT LA BUTINEUSE QUE JE SUIS.....

       En effet,  si je ne demordrai jamais de cette théorie, qui  est soutenue par l'ensemble des professionnels de la pédiatrie,  et si j'observe que certaines villes, ont eu la sagesse de faire machine arrière, réalisant, où se trouvait l'intérêt de l'enfant,  je me suis trouvée pour le moins stupafaite,  ce fût même STUPEFIANT d'observer avec quelle vistuosité, digne des plus grands matadors politiques, quand j'appris ces derniers mois, par la bouche même du ministre de l'education, Jean Michel Blanquer, que ces activités, qu'il n'a pas "encore" osé, traiter de secondaires, pouvaient fort bien être assurées, par les parents, les mercredis...

       Mais oui, "mas c'est bien sûr".... Comme je suis b..... Naïve, décidément...

       Mais il y a juste un ENORME PROBLEME, qui reside, justement, dans le fait, que dans la mesure où ces activités, etaient proposées aux enfants, aux heures, où ils sontle moins receptif, mais SUR LE TEMPS SCOLAIRE... Les prents, et la siciété toute entière, recevaient alors, le message suivant, et qui est celui ci :

       "Les activités ainsi proposées, entrant dans la cadre strictement scolaire, induisent une prise de conscience, qui tend à leur accorder la même valeur, que les autres acquis plus conventionnels....

       D'autre part, ils induisent la notion selon laquelle, tous les enfants peuvent en jouir, sur le même pied d'égalité, quelque soit le milieu social sachant, comme tout le monde le sait fort bien, que dans les milieux défavorisés,  les parents ne peuvent pas nécessairement accompagner leurs enfants, dans des acivités, ors scolaires, mais surtout, n'en ont pas les moyens....

       Mais je crains, fort que ce soit là, des considérations, qui sont aux antipodes  des considerations de notre ministre de l'éducation nationale.

      Moi, je suis un ancien échec scolaire.

      Il n'est pas dit, effectivement, que là se trouverait, la clé de tous les décrocages, et de tous les echecs scalaire, non, certes non.

      Mais à 75 %, que ce soit effectivement le cas, pour moi, ne fait rigoureusement, aucune doute.

  • A chaque cause sa fleur !

    https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/une-jonquille-pour-curie-le-combat-de-la-jeune-lucie-soignee-d-un-cancer-des-reins-a-l-institut-1520880586

       Depuis quelques années, en effet, il arrive souvent, que pour attirer l'attention, sur une cause en particulier, on utilise la symbolique de la fleur, en en déterminant, une, en particulier... Par sa symbolique, chacune d'elle peut effectivement le revendiquer, comme si chacune d'elle, avec ses petits sépales et étamines, levés droit vers le ciel comme autant de petit bras levés, vous disait :

    "Allez fais pas ta vacharde,

    fais pas ton couillon, achète moi, 

    Pour toi, te faire plaisir, ou pour ta copine, ta maman, ta belle soeur,

     et pourquoi, pas, soyons originaux,

    POUR TA FEMME, 

    Ta cuisine, ton salon, tes toilettes,  ta salle à manger, ta salle de musculation,

    ta chambre, ton garage, c'est pour telle cause"....

     ET vous, tout comme moi, couillon, comme vou êtes, et bien vous l'achetez.

     Et vous savez quoi ?

     LES FLEURS ONT TOUJOURS RAISON !

     Et là, j'entends une petite vois, qui e dit.... mais enfin, VRAIMENT, TOUTE LES FLEURS ???

     Aucun souci, celle dont personne ne veut, les vertes, les moches, moi, je les aime toutes autant, et les chritanthèmes, c'est pour ma pomme !

     

    Lire la suite

  • Au sujet des migrants, pas de consensus ? PRIVE D’ÉRASMUS !

      A l'heure où certains sont tentés poiltiquement, de se la joue perso, sur le plan européen, parce que le principe de solidrité implique effectivement, d'en assumer le revers de la médaille, je ne voi aucune raison particulière, de se priver de faire miroiter cette menace.... Je sais, intellectuellement,  c'est limite...

      Mais à quoi ressemblerait la démarche, qui consiste à prétendre qu'on s'interesse aux autres pays d'Europe, qui est la vraie justification, d'entamer une demarche ERASMUS,  si c'est pour ne percevoir du pays,  que ce qui nous arrange ?

     Moi, si j'aime l'Europe, et les pays qui la composent, je ne les aime pas que pour en tirer un bénéfice pecunier, ou des subventions, non, c'est infiniment plus que celà, et croyez moi,  quand j'observais, hier, avec la journée du droit des femmes, et comment, ça se passait, en Espagne, avec ces manifestations, et ses chants, on est bien loin de raisons purement mercantiles.

     Une piste à imaginer, parmis d'autres....

    Lire la suite

  • Le violoniste de jazz Didier Lockwood est mort à 62 ans.

     J'ai appris ça hier, et ça me rend triste.

      J'ai une reltion particulière, avec tous les instruments acoustiques, plus encore, les instrument à corde, et plus intimement, aussi, les violons.

      Une histoire liée à mon adolescence, et un prof qui nous avait fait une réflexion, sur cet instrument.

      Didier Lokwood, comme d'autres violonistes celebres, ne touchaient particulièrement, et plus encre, lui, parce qu'il jouait du jazz, ce qui n'est pas si frequent, dans ce milieu des instruments à corde.

    http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/le-violoniste-de-jazz-didier-lockwood-est-mort-a-62-ans-7792320247

      C'est pour cette raison que Thomas l'a sollicité, quand il a avait enregitré  "notre premier disque", pièce montée des grands jours", uniquement, sur le dernier morceau, qui m'est si cher, et qui s'appelle "né dans une rose".

     Pour a voir la version avec Didier Lockwood, il faut donc, ecouter le disque original, et suivant ce lien: https://www.deezer.com/fr/album/42134031

     Chose etrange, alors,  il a été terrassé, par une crise cardiaque, apres son concert de samedi soir.

      La veille, vendredi soir, je retrouvais ce gout, pour le violon,, par un concert, à Yvetôt, donné par un groupe regional, qui s'appelle, RADIX, qui se spécialise dans des partitions originelles, issues de differents pays des Balkans.

      Une pure merveille, et une ambiance du tonnerre.

    https://lasaucebalkanique.fr/radix/

     Bon, et plus c'était pres d'che mè !

     La seule reflexion, qui me vient, c'est une chanson de Gilbert becaud, et qui s'appelle, "quand Jules est au violon".

     

     

     

      Ce qui est interpellant, reside dans le fait qu'ils nous expliquent un peu leur cuisine interne, à savoir, que donnant l'origine de la région de chaque morceau, voir, les conditions, réelles, comme ls mariages, ou les lieux où la partition aurait été retrouvée, ils nous apprennent qu'ils ont arrangé certains morceaux, qui à l'origine, ne connaissaient pas le violon, et encore moins le moindre instrument à corde, mais un accordeon soufreteux, et desaccordé... Ils chantent, juchés sur deux gros bidons en feraille, qui du coup amplifient fort judicieusement leurs percussions, qui me rappellent "dans le désordre", les percussions du BRONX,  un atelier musical à l'IMP d'Etennemare à Limesy, où j'avais été éducatrice stagiaire, et un reportage de "Faut pas rêver", qui racontait la vie d'un orchestre, monté exclusivement avec ces bidons, au fin de .Johannesburg....

      Ha, mais moi, je suis comme ça, hein, si on touche ma corde "sensible mais avec un objectif" (comme les affaires sensibles de France inter), ensuite, faut assumer ! 

     Sinon, pour la petite histoire, Didier Lockwood, etait venu accompagner Michel Jonasz, il doit y avoir environ 38 ans, à Barentin, au théâtre Mondory.

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2018/02/19/mort-du-violoniste-et-compositeur-didier-lockwood_5259066_3382.html

    http://www.micheljonasz.fr/includes/accueil_fr.html

    Lire la suite