création

  • Covid19, il existerait, une France de l’extérieur et une France de l’intérieur ?

     Cette idée émane du mouvement, Génération-s, que je persiste à soutenir, contre vents et marées, même si la marée,  (la digue la digue) en question, sur le plan sanitaire, s'appelle COVID 19,  et dont le moins qu'on puisse dire, serait qu'elle met à l'épreuve, plus que jamais notre Démocratie, ce qui est vrai, mais infiniment plus, encore la base même, des politiques qui sont menées aujourd'hui, partout dans le monde, mais infiniment plus encore, en Occident...

    https://www.generation-s.fr/comite/mouvement-generation-s/article/etat-d-urgence-sanitaire-la-crise-sanitaire-ne-doit-pas-aggraver-la-crise-sociale

       Je suis parfaitement d'accord avec toutes les propositions qui sont faites,  et je trouve la métaphore, qui justifie mon titre, tout à fait parlante, parce qu'elle met en évidence, plus que jamais, ce qu'on appelle, "les métiers de services", les plaçant, ainsi, humainement, tres largement sur le dessus du panier, philosophiquement, et spirituellement parlant.

      Une seule question me vient, spontannement, cependant....

      Quand ils parlent, de fermer la bourse à Paris, ont ils pris en compte, la nuance qui existerait, entre une braguette magique à boutons, et la braguette magique, à "fermeture éclair".... Surtout, si l'on tient compte du fait que le problème du libéralisme, qui semble depuis quelques temps, avoir un système immunitaire, quelque peu défaillant, dysfonctionne sacrément, précisément, parce qu'il a un énorme problème, avec la notion de temps, immédiaiteté, et donc, reactivité, alors qu'il faut, en politique, veiller à ménager le moyen terme, et le long terme....

     Et oui mesdames et messieurs,  il existerait, encore, parait il, des  braguettes magiques, à boutons....  il parait   qu'ils deguainent moins vite, d'ailleurs...

     Bon, et bien dites donc, moi, qui doit bosser sur le masculinisme, là, comme on dit vulgairement, je crois que je suis au taquet, là, TREMBLEZZZZZZZ MESSSSSSSIEURS......ha ha ha .

    Lire la suite

  • Confinement, "école à la maison".

     Depuis le confinement qui est imposé, par la crise sanitaire, l'ensemble des enfants et des etudiants, ont l'obligation, de travailler à la maison.

     Un certain nombre d'émissions de télévision et de radio, ont abordé ce sujet, et continuent et continueront de l'aborder, aussi longtemps que ça sera nécessaire.

     Parmis ceux ci,  et notamment, conformément aux observations, qui ont té faites en Chine, au début de la pandémie en Chine, et afin de suprimer, l'énorme inconvénient que représente la fracture numérique, le gouvernement, par l'intermdiaire de France Télévision, à partir de lundi a mis sur pied, sur france 4, des programmes qui pallieront, je l'espère, les carances observées.

     "la maison Lumni",  c'est son nom.

    https://www.lumni.fr/

     Sur France Inter aussi, différents programmes sont proposés, pour parvenir à soutenir les parents, dans ce délicat challenge, qu'ils doivent relever.

    https://www.franceinter.fr/emissions/barbatrucs/barbatrucs-23-mars-2020

     

    Lire la suite

  • Covid 19, l’éclairage politique.

    Agnes Buzin, covid-19, mais qu'est ce que c'est que ce buz, binz ?

    Un collectif de soignants saisit la Cour de justice de la République contre Buzyn et Philippe.

    https://www.bfmtv.com/politique/coronavirus-un-collectif-de-soignants-saisit-la-cour-de-justice-de-la-republique-contre-buzyn-et-philippe-1878157.html?fbclid=IwAR2fUL9o9utmB83LbHeeuipTkndHhVoBiQ_LKOwP3NYiTGnyyncmyzkM17Y

    Mon point de vue.

    Attention, selon ses dires, elle a donné l'alerte, et comme elle n'a pas été écoutée, elle n'était plus en mesure d'agir en ce sens. Mais je comprends.

    23 Mars 2020.

     Depuis environ une semine, à intervalles reguliers, j'alterne, entre ma generaliste, et tentatives, pour consulter un medecin, sur internet, IMPOSSIBLE....

     Il ne s'agit, effectvivement, "que", du renouvellement, d'une ordnnance, pour a voir de nouveau bas de contention, ainsi qu'une ordonnance, pour tenter de moins souffrir, de mon eczema,   une creme appelée, NERISONE...

     J'ai entendu, ce matin, et ce midi, aux infos, que  certazins patients, atteints par le virus, arrivaient trop tard en hospitalisation, mais si la medecine de "de ville", qu'elle soit consultable sur internet, ou qu'elle le soit, en ville, n'est pas joignable, alors, on ne peut âs reprocher aux patients, de ne pas a voir fait le necessaire...

      Pour une simple ordnnace, de renouvellement, ainsi qu'une autre, pour un cortocoïde leger, j'aimerai qu'on m'explique,  pour quelle raison, on m'interdit, de consulter, sur internet, le code, etant donné comme perimé, alors, que je viens tout juste de le recevoir ?

    https://www.medecindirect.fr/  ??????

    20h, j'ai enfin, pu me connecter, je viens d'envoyer, la copie de ma carte d'identité,  ils la verifient, dans un delai, de 12H.

     J'avais, depuis plusieurs mois, deja, rempli, mon dossier medical, sommerement.

      Impossible de télécharger la carte d'identité, en avance, je suppose,  parce que ça pourrait, être usurpé, par quelqu'un  d'autre, peut être ?

       Je ne sais pas, je vous tiendrai au courant demain. Il est bien précisé, que ça n'est pas un numéro d'urgence, surtout, mais si ça peut désengorger les cabinets médicaux de ville, moi, je dis que ça peut être valable. 

    Lire la suite

  • La démocratie, n'est pas un costume d’opérette, mais une matière noble, dont chaque citoyen, est en droit de revendiquer, d'en être le sculpteur.

     

    J'avais pour habitude, depuis toutes ces années, pour parler de la Démocratie fourvoyée, d'utiliser un mot, dont je ne suis pas l'auteure, qui est DEMOCRATURE....

     C'est à dire, une apparence de démocratie, là, où pendant le mandat en cours, on prend soin de museler, de torturer, ou de faire abattre, le moindre opposant politique, y compris, par intermediaire, sur  un sol etranger, qui ambitionnerait,  de representer, une opposition, qui serait credible, aux yeux, des citoyens, du pays concerné.

     Nous venons, dans le v faits, pas plus tard, qu'hier, d'en voir, à l'internationale, une resplendissante demonstration, par les manoeuvre de Vladimir Poutine,   qui a reussi à faire adopter, un amandement, qui l'eleve au rang de monarque, indetronable, pour peu que les "elections", à venir,  ne l'elise, sachant pertinament, que toute ambition, d'une eventuelle opposition, est savamment, depuis bien longtemps, tuée dans l'oeuf.

    https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/vladimir-poutine/russie-vladimir-poutine-president-a-vie_3861997.html 

     Mais remettons donc, l'église au milieu du village, parce que n'en deplaise au monaque sibérien, la Russie, n'est ni le centre de l'Europe, et pas d'aventage, le centre du monde,  et ça n'est certes pas avec le sang qu'il a sur les mains, par amitéies interposé, avec le boucher de damas, qu'il risque de le devenir, et observons ce qui se passe, actuellement, au sujet du  coronavirus, qui bien plus intelligent, que le moindre nationaliste,  se moque, comme d'une guigne, de la notion, de frontière....

     Quand on pense, que ces couillons, là (couillonnes, ou peut dire ?), ambitionnaient, de contrer le coronavirus, en filtrant lespersonnes, aux frontières, alors, que la detection, de la temperature, n'est absolument fiables, on a peine à imaginer, que ces personnes, puissent, un jour, être aux responsabilités.

     Mais au delà, de celà,  quand on entend parler de Poutine, et de  sa megalomanie, qui releve, de la psychiatrie,  on est d'autant plus interpellé, sur sa lecture, du mot, DEMOCRATIE, que bizarrement, absolument rien ne filtre, sur la pandémie en Russie.... Et ça n'est certes pas, quelques pancartes, et quelques interviews montrés au journal de france 2, hier, disant, "oui, je pense que c'est pas bon, pour notre pays"...

      Certes, nous ne sommes pas dupes, sur le fait que la moindre opposition, toujours et encore, est bien tuée dans l'oeuf, au moment où je vous parle. 

     Sur France Inter,  ces jours derniers, il était question, precisement, de l'impact que la pandemie, aurait, sur notre démocratie,  justification de mon billet, ce matin. 

    https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-11-mars-2020

     Il faut aller chercher, les épisodes précédents, aussi.

     Mais au sujet de mon titre....

     Le thème, cette année du printemps des poètes, c'est le courage.

     Je recommande, à tout à chacun, d 'aller écouter et lire, les textes, dont certains, sont écrits spécialement pour cette occasion, et parlent d'actualité, d'aller y prendre part.

     A Pavilly, vous disposez des vitrines des magasins, qui vous les donnent à lire, et c'est l'occasion, de revenir sur certains classiques, qui détonnent, particulièrement, avec l'actualité, qu'il s'agisse des frictions, entre croyants, et non croyants, ou d'autres sujets.

       A sa voir, si le fait, d'assumer, de vivre, dans un pays democratique, est l'occasion, de se montrer courageux, en allant voter? dans notre pays, oui, c'est certains.

      Bien peu de choses, en vérité, comparativement, à une démocrature comme la Russie.

      Et ça n'est certes pas, la pandemie, qui risque de m'en faire douter. lavez vous les mains en rentrant, et puis voilà.

     Quand au fait, en dehors, de toute pandemie, de se demander, si voter, serait une forme de courage, quand on sait, que c'est à bulletin secret, c'est assez amusant, non ?

     Disons, que c'est un bon debut... le minimum syndical,  qu'on puisse demander, au co itoyen, je dirai...

     Le vote obligatoire ?

     Non, je touve ça, stupide, parce que quelqu'un, qui irait voter, en y etant, contraint, ne le ferait pas  avec son coeur.

     Moi, qui suis passionnée, par tout ce qu'on peut faire de ses mains, au prpre, comme au figuré, j'ai du mal, à comprendre, comment, on pourrait renoncer, au fait, de vouloi, precisement, être la sculpteur, de la democratie, dont je vous parle....

     Vous aimez gueuler, comme un putois, parce que vous n'êts pas satisfaits, de vos politiques ?

     Et bien allez voter, deja, et ensuite, ouvrez votre gueule, on vit, dans un pays, où on en a le droit, tout le monde, n'a pas cette chance alors saisissez vous en !

     14 Mars 2020....

      Alors que le coronavirus, met à mal la totalité de l'économie mondiale, et observant que la Chine, "berceau de l'épidemie",  quel honneur ! rallume les eclairages de ses usines, pour laisser croire, qu'elle tournent de nouveau, comme si rien ne s'etait passé, signifiant ainsi aux investisseurs de tous poils,  aux financiers,  ainsi qu'aux boursicotteurs, entre deux quintes de toux, que  "ça, yest, nous revoilà, on s'en est sorti"...

      Je tiens juste à leur rappeler, que personne jamais dans le monde, parce que la nouvelle a fait le tour de la planète, n'oubliera à quel point,  leur gouvernement "communiste", c'est drôle, ça, deja, non ?

      S'est montré méprisant, envers le héros national,  qui l'a payé de sa vie, ce pharmacien, qui avait tenté de donner l'alerte, et qui fût méprisé, en temps que lanceur d'alerte...

     Certes, le coronavirus est un coup dur pour tout le monde, mais pour  moi, c'est l'occasion rêvée justement, de remettre l'être humain, au premier plan des  préoccupations, et quand j'apprends, qu'ils instrumentalisent, le coronavirus, dans le seul et unique objectif d'écarter l'Italie, de ses homologues européens,  la seule formule, qui me vient, et qui pourrait parfaitement, d'appliquer aux évangelistes, qui aujourd'hui,   sur Youtube, proposent aux  américains, de poser leur main sur l'écran d'ordinateur, pour les guerrir du coronavirus, et un soutien  de donald trump, propose, un autre truc, du même accabit. Ces truands, devraient être pousuivis, et être mis en tôle, non, pas une amende, vous plaisantez , ils sont  petés de thunes !.

     La seule formule, qui me vient, c'est la suivante :

     CORONAVIRUS, le Diable vient faire son marché.

       Car c'est bien de celà, dont il est question.

       Aujourd'hui, alors que  le coronavirus s'étend effectivement, un peu partout dans le monde,  les seuls qui parviennent à limiter le fléau,  ne sauraient être autres, que ceux qui jouent la transparence.

       TRANSPARENCE, dis je.... Parce qu'il n'y a que la science et les chercheurs, qui sont dignes d'être suivis,  et tout ce qui est autre,  ne sont que des charlatans, dont la réputation, est à la hauteur des passeurs en mediterrannée,  aujourd'hui encore, ou ceux qui dénonçaient les juifs, pendant la seconde guerre mondiale....

     L'europe est loin d'être parfaite, c'est un fait, mais jusqu'à preuve du contraire, c'est encore, CHEZ NOUS EN EUROPE PUTAIN DE MERDE, de Démocratie, dont il est question, et pas de démocrature.

       Quel chinois, aujourd'hui, doué d'un certain talent, quelque soit le secteur, peut se venter de vivre dans un pays, où son initiative, son génie,  sa liberté de ton, sa liberté de penser, sa liberté de créer, peut se venter, d'y être respecté, sous ces différents angles ? AUCUN.

     AUCUN CHINOIS AUJOURD'HUI, ne peut prétendre une chose pareille....

     Alors, les chinois, désolée d'être aussi dure. 

     GO OUT EUROPE.... GO OUT EUROPE....GO OUT EUROPE....

     Vous voulez, qu'on parle solidarité ?

     Vraiment ?

     Imaginez, que vous mourriez de faim... C'est amusant, comme jeu, vous allez voir.

       Quelqu'un, qui passe, vous donne quelque chose à manger.

     Un autre passe,  vous donne encore plus à manger, mais trouve légitime d'assortir son don, de remarques plus que désoblogeantes,  vis à vis du premier,  instrumentalisant son don, dans le seul objectif de dyscréditer le premier, qui soit dit en passant, s'était peut être saigné aux quatre veines, pour vous acheter à manger...

     Lequel des deux, dites moi, alors, serait le plus vertueux ?

     Oui, je sais, je suis dure... Mais à situation exceptionnelle, traitement exceptionnel.... Ou se trouve la Chine, aujourd'hui, face à ce qui se passe, à Hong kong, tiens, par exemple ?

     Quel est le taux de mortalité, là bas ?

     Combien, sont donc touchés, par le coronavirus,  dans cette contrée, et quel rapport a dont, le président chinois,  vis à vis de leurs dirigeants, voilà, la question, que moi, je me pose. 

    http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/engagement-ou-pas-d-un-artiste-pour-telle-cause-ou-telle-autre/la-democratie-n-est-pas-un-costume-d-operette-mais-une-matiere-noble-dont-chaque-citoyen-est-en-droit-de-revendiquer-d-en-etre-le-sculpteur.html

     Aujourd'hui, 15 Mars 2020.

    Premier tour, de vote, pour les municipales.

     Deux chansons, pour vous mettre en condition, celle de remettre vos neurones en etat de fonctionnement, qui soit, digne, et recevable, si possible.

     Un petit détail, pour ceux, qui seraient tentés de voter, RN...

     Ce que j'ai prétendu, hier, au sujet d'un soutien de donald trump, qui est le mentor, donc, un exemple, pour marine le pen, et sa bande, le détail, m'est revenu ce matin, au réveil, comme quoi, la nuit porte conseil.

     Il s'agit de la vente d'un dentifrice !

     Il  faisait la pub, ces jours derniers, d'un dentifrice qui protégeait, contre le coronavirus...  Et pas au conditionnel, s'il vous plait? c'est vous dire, à quel point, l'impunité, chez eux, est monnaie courante.

     Voilà, qui se cache derriere tous les soutiens de donald trump, et de  tous ceux qui les suivent. Il est donc bien question de yennes,  et de rien de plus.

     Comme vous pouvez le constater, on est là alors exactement aux antipodes de l'exemplarité en politique.

    Lire la suite

  • Au sujet de l'anonymat, sur les réseaux sociaux.

       J'ai travaillé sur ce sujet, depuis de nombreuses années, puisque depuis le début d'internet, ça a toujours helas, existé.

       Je ne suis pas vraiment représentative pourtant, des frasques dont je serai éventuellement victime, puisque mes appareils, sont tous non seulement, sur écoute, mais aussi, équipés, de logiciels espions...Avec qui plus est, la possibilité d'integferer et de bloquer, tout et n'importe quoi, sur mes appareils.

        Oui, je sais, ça doit en faire marrer certains, mais croyez moi, moi, il y a bien longtemps, que ça ne m'amuse plus... Et puis de toute façon,  c'est avec mon accord, depuis le debut... De toute façon, on ne m'a jamais donné le choix.

       Libre à moi, apres tout, de tout debrancher, et de ne plus venir sur internet du tout.

       Ce que je pense de l'ensemble de ces méthodes, n'a pas à être évoqué ici,  parce que ça n'est ni le lieu, ni le moment.

       Non, si j'explique ça, ce matin, c'est pour appuyer sur le fait que depuis des années, j'ai travaillé sur ce sujet, et notamment, sur le principe non pas d'anonymât, mais au contraire, sur le fait qu'il y serait interdit.

       Au tout début d'internet, par simple amusement, je me faisais appeler, SALPIGLOSSIS,  qui est le nom d'une fleur  tres peu connue, et assez jolie. Ensuite, je n'ai toujours parlé,  que sous mon vrai nom.

    http://Vous pouvez la voir ci:https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/salpiglossis.php

       Je déteste absolument, le mensonge, y compris quand aux yeux des auteurs,  ça semble justifié.

       Car qu'il le soit, ou qu'il ne le soit pas n'en demeure pas moins, un jugement strictement personnel, que personne ne m'oblige, ou oblige quiconque, justement, à le trouver justifié, ou legitime, c'est le principe même de la manipulation.

       J'ai toujours fait preuve d'authenticité, c'est vrai, je n'ai aucun merite, pourtant, parce que j'ai été élevée ainsi... Mais le fait de n'être coachée, ainssi, uniquement, par internet, et donc, par l'intermedaire, uniquement de manipulations, a induit chez moi, une véritable phobie du mensonge, qui frise l'obsession, quelle qu'en soit la justification.

       Ce qui en résulte, alors que je devrai en principe, être la mieux placée justement, pour en trouver le juste équilibre, je parle, là, de cette histoire d'anonymat,  c'est que j'ai une perception, de ce problème, sur internet, qui est quelque peu tronquée.

       Il en est de même, d'ailleurs, pour tout ce qui concerne es internets, en général, précisément, parce qu'on m'en donne l'image, qu'on a envie de me donner, et non pas, ce qu'il est réellement.

       Mais revenons en à cette histoire d'anonymât.

       Moi, je suis pour les profils certifiés.

      J'ai envoyé, à plusieurs reprises à FB,  les éléments necessaires au fait que mon profil soit certifié,  jamais ils n'ont daigné me le certifier.

      Je reçois, chaque jour, des profil, qui souhaitent faire patrtie de mes amis,  le compteur est bloqué à 5000, depuis je ne sais combien de mois,  sans qu'ils puissent justifier, la moindre de mes réclamations.

      Par contre, j'ai eu, sur mon compte, ce mois ci 78€, de prélevé, pour des pub sur une page, dont je n'ai absolument aucune trace, malgré ma demande, que j'aurai commandé ces publicités...

      Et pendant ce temps, là, certains matins, je reçois toujours des photos de et des vidéos de bites, en érection de pervers qui pulluent, mon compte FB sur messenger.

      Les bloquer  ? Je le fais à chaque fois, et à chaque fois, il reapparaissent, comme par enchantement.il y abelle lurerette, que ça me désenchante, personnelllement, et bien au delà, du moindre militantisme chansons comprises.

      Je dois être à environ, une soixantaine de profils bloqués, sur messenger.

       Que l'usage des pseudos, soit obligaoire, pour préserver véritablement, la libre expression de certains, ou certaines, pour moi,  est une certitude....

      Mais alors, dans ces conditions, pourquoi, être aussi retifs, quand à l'inverse, on revendique de parler en son nom propre,  qu'on le revendique, et qu'on l'assume ?

      Je ne comprends pas, pour moi, c'est illogique.

       La vérité, je vais vous dire, l'idéal, serait qu'un réseaux social, soit assez COURAGEUX, pour  créer un reseau social, où les gens, ne pourraient s'inscrire, que sous leur vrai nom, avec donc, uniquement, des profils certifiés.

      Donc, à l'inscription, on vous demande des scans, de votre carte d'identité, comme le fait, FB, alors, que ça reste dans leur base de données, et qu'il n'en font jamais rien...

     Est ce que ça fonctionnerait ?

     Oui, je suis certaine que oui.... Parce que du coup, ceux, qui voudraient s'y inscrire sauraient, que le risque d'y subir, les mauvais côtés d'internet, seraient bien moindre. Comme dans la vraie vie, en somme.

     Mais au delà, de ce concept,  ces jours derniers,  l'affaire Grivaux, a remis le sujet sur le tapis... J'ai trouvé ça drôle, moi, justement, et particulirement stupide, et pour cause...

    Piotr Pavlenski, avai agi, sous son vrai nom, et pas sous un pseudo....Enfin, il me semble.

    Non, depuis des années, que j'avais bossé sur ce sujet, il était apparu tres nettement que l'un des moyens de contrecarrer une utilisation abusive d'internet, résiderait dans le fait de limiter le nombre d'adresse mail,  par compte,  à la source même, c'est à dire,  chez les opérateur.

     Chez chaque operateur,  il y a une adresse principale.

      Sous cette adresse principale, qui est référente, vous êtes en droit d'ouvrir,  un nombre illimité d'adresse mail... Enfin, je n'ai jamais vérifié le nombre, je veux dire.

      Mais des los, que quelqu'un est banni d'un réseau social, ou  quelle qu'en soit la raison, il y est inscrit, sous une adresse mail.... S'il sait que banni,  sous son adresse mail,  il ne peut plus sévir,  il lui suffit, d'en créer une nouvelle, et il recommence.

       Pour les pseudos, c'est pareil.... Autoriser, un ou deux pseudos, par adresse mail, me semblerait parfaitement faisable.  Je veux dire, qu'il n'y a vraiment, que les tordus, et les pervers,  et les truants, qui ont besoin d'avoir des  quantités importantes, d'adresses mail, non ?

      Et bien limitons, juridiquement, le nombre d'adresses mail, et comme ça, on leur coupe l'herbe sous le pied.

      En plus, l'énorme aventage, serait que par voie de conséquence, alors, beaucoups réfléchiraient à deux fois, avant de raconter des conneries, sur les reseaux sociaux, d'une part, parce qu' ils sauraient, qu'il pourraient techniquement, se faire évincer, beaucoup plus prestement, qu'ils ne le peuvent actuellement.

       

    Lire la suite

  • De la nécessité d'emmener les enfants, aux concerts, des l'enfance.

     Il y a quelques jours, POP ORCHESTRA est venu jouer, à Barentin.

    #FFnielaubin, ils sont passés, il y a quelques jours, à Barentin, et je vous les recommande chaleureusement.

    Pour tous les parents, qui offrent à leurs enfants, la possibilité de voir un orchestre, c'est à dire, la possibilité véritable, de voir le travail global, et ainsi observer l'absolue nécessité de mettre de côté son individualité, au profit d'un travail de groupe, comme on peut en observer, l'application, dans la pratique d'un sport collectif...

    Pour ne citer que celà.

    Pour toutes ces raisons, qu'on soit musiciens, ou qu'on ne le soit pas, il faut offrir aux enfants, et aux parents, par un tel spectacle, l’opportunité, de voir ce spectacle vivant, "en vrai", et pourvoir en discuter, aussi, et je dirai, "surtout"...

    Certes, certains parents diront que la musique, c'est devant un écran, ou bien le casque ou les écouteurs, sur les oreilles? et compte tenu, du fait, que leur enfant, ne pratique pas la musique, ils ne seraient pas concernés...

    Grossière erreur, parce que observer d'autres, de leur âge, développer une activité ou une passion, qui leur est étrangère, peut être, par le phénomène d'identification, est parfaitement susceptible de les aider, dans leur cheminement personnel, ne serait que dans la notion de poursuivre un objectif collectif, de façon beaucoup plus large, dans le sport, ou plus tard, en entreprise, pour ne citer que celà...

    Ainsi, les y emmener, est infiniment plus formateur, que certains parents, ne le soupçonne.

    C'est d'autant plus important et faisable, que les tarifs, sont tout à fait abordables.

    Pour ceux qui ont raté Barentin, il y a quelques jours, ils se produisent, ce soir, à Maromme.

    https://www.facebook.com/events/2727182744015809/

    https://www.facebook.com/pages/Espace-Culturel-Beaumarchai/195194537233732?eid=ARBz57i5gEfvFg8QiIxrYOLv2ob_AKYYKDBBUvqMWFx9GwOW4QVh_86X3_1n-ZOqc4xP7rcX_oUONHLT

     Une remarque,  cependant, il arrive qu'on voit des enfants, dans le public de certains concerts, où ils s'ennuient...

     Certes, il faut ménager la chèvre et le choux, certains enfants plus que d'autres, peuvent y venir plus tôt, d'autres pas.

     Comment trouver où poser, le bon curseur ?

     Car enfin, compte tenu des prix pratiqués, desolée, d'être basseent terre à terre, est ce bien raisonnable, de payer le prix fort, une place de concert,  alors qu'on soupçonne, que statistiquement, l'enfant risque de décrocher assez rapidement et pour tout dire, vous gâcher, votre plaisir, à vous....

     Et bien c'est précisément pour cette raison, qu'il faut, pour l'y habituer,  guetter les occasions qui se présentent,  pour que ça ne vous ruine pas trop,  et que lui, en profite... Parce que un enfant, qui s'ennuie à un concert, ça produit alors l'effet inverse...Parce qu'on n'apprend, et on accepte d'être permeables, que dans le plaisir, si humble soit il.

    D'où, la necessité, de trouver le bon concert, et commencer modestement par des concerts, plus confidentiels...

     ET NON, CA N'EST PAS A L'ECOLE D'Y POURVOIR, pas plus que pour la lecture, ou le reste, en tout cas, en théorie !

     Pour trouver où l'emmener, pour ça, à Paris, il y a la maison de la radio, qui propse pas mal de choses,  et dans le cadre de la maitrise de Radio France, ils recrutent....

    https://www.maisondelaradio.fr/

     Ils proposent aussi, un certain nombre d'ateliers pour les enfants, tout au long de l'année...

     Mais pour ceux, qui n'habitent pas Paris, ça devient un peu plus compliqué.

    Pour trouver où les emmener, vous pouvez aussi avoir recours au programmes culturels regionaux.

      Nous nous avons, WHAT'UP ? Avec sur le couverture, François Morel, qui sort chaque mois, ça sort par l'agglomération rouennaise.

     Ou sinon, vous avez E monsite, aussi, qui est plus répandu, comme zone géographique, et je vous recommande d'y inscrire vos spectacles, si vous êtes artistes, organisateurs, professionnels, ou acteurs culturels.

    https://www.agendaculturel.fr/

    Lire la suite

  • Société d'édition des artistes peignant de la bouche et du pied.

    https://www.apbp.fr/

     Je suis toujours stupefaite, de voir à quel point, le corps, humain, est capable de s'aapter, devant le handicap, qui  s'impose, et ce, quelque soit le mode, d'expression...

     Je pourrai, je pourrai, leur demander s'il prennent leur pied, en peignant... Ou si un coup de pinceau, vaut un coup de pied au cul, à moins, que  ce coup de peinceau, quand il est tenu par la bouche, vaut un cri, qui vient de l'intérieur.

    Lire la suite

  • "Sur le pont les artistes", en direct du TRITON, aux Lilas.

    http://www.letriton.com/programmation/temps-forts/date/le-pont-des-artistes-37-bertrand-belin-autres-invites-a-confirmer-2411

    https://www.facebook.com/lepontdesartistes/?fref=mentions

     Pour ceux, qui ne veulent regarder que les chansons, ILS ONT TORT, et comme chacun sait, avec ou sans Christophe Willem, LE TORT TUE.... hi hi hi hi....je dirai même mieux, Hi Haaaa.....

       Sinon, cette émission, est enregistrée aux Lilas, alors, une question me vient à l'esprit, quand Thomas, en fin de concert,  leur propose d'aller au lit, et que son public ne veut pas,  c'est assez logique, en fin, de compte... "Aux lits là", alors, que ça pourrait parfaitement être ailleurs.

       Imaginons, par exemple que Thomas se donne en concert,  en un endroit, recouvert d'herbe tendre, certes, mais dont le contact, leur semblerait quelque peu irritant, épidermiquement parlant... Alors, il s'entrouverait certains, pour lui répondre, du tac au tac, la chose suivante, "de toutes les matières, c'est la watt qu'on préfère"....

      D'autres, d'ailleurs, seraient tentés, aussi, de retorquer, "ha, non, moi, ce sont les maths, qui m'emmerdent". 

       Pour mémoire, c'est une chanson qui a été chantée, et fort célèbre, par Caroline Loab.....qui est la soeur, du célèbre coureur automobile, Sébastien Loeb....  "Vieux maux" être courreur automobile, que courreur de jupon, à moins qu'on envisage de  devenir sprinter, en athlétisme, mais c'est une autre histoire.

      C'est d'ailleurs, en référence, à ce couple "mytique, mi raison", que Thomas Fersen a décidé, un jour,  de promouvoir les voiturettes sans permis, avant de réaliser, sur mes conseils, qu'il etait infiniment plus rentable, et judicieux, de tout miser, sur la voiture à pédales,  qui est à la courses automobile, ce que les petite boites à musique, qu'on toune à la main, sont à la symphonie fantastique..... D'Ector Berlioz....

       C'est d'ailleurs suite à l'écriture et à la composition, de la chanson de Thomas Fersen,  appelée, "Richelieus",  sur son dernier opus, qui est la petite soeur du "chat botté"que Disney a décidé, d'appeler un des chatons, de la Duchesse, dans les a Aristochats, Berlioz.... Et croyez moi, en matière d'inspiration, j'en connais un rayon....

      Oui, je sais, je soupçonne que certains, seraient tentés, non mais quel culot, de m'accuser d'anachronisme.

      Mais l'inspiration traverse les ages, ma bonne dame, et quelquefois, parfaitement à reculon, alors, c'est vous dire.

      D'ailleurs, si vous observez un gros con... Il n'est pas dit, que le tremps qui passe sur lui, ait pour conséquence, que sa connerie, irait en diminuant, je soupçonne même que ce soit l'inverse, assez souvent, quand elle laisse fleurir l'arrogance, qui arrive avec le cuir qui s'epaissit, et que le coeur qui se racornit.

     Et bien, l'inspiration, c'est pareil, elle se joue du temps, et fait devenir fou, n'importe quel horloger !

    Lire la suite

  • Quand racheter un jardin, mène à la ruine.....

     ce probleme a été exosé, ce matin, enfin, plutot evoqué, par Alain Baraton, ce matin,  sur France Inter.

     Lien, indisponible, "tu m'etonnes, John".

     Enfin, il a juste évoqué, qu'un livre est sorti, sur ce sujet.

     Par égard, pour moi, le livre, n'a pas pour titre, "création ou rachat de jardin", qui ont mené à la ruine", mais bien "rachat de jardin qui ont mené à la ruine".

     Délicate attention, j'en conviens, à mon intention, sauf, que l'expression, "création", aurait du s'y trouver tout autant, puisque ça met en lumière, les raisons profondes qui justifient, que ce livre, ait été écrit.

     Et je dois avouer, que c'est un sujet, que j'ai pas encore pensé à aborder.

     S'il est une vertu, que le jardinage apporte, à l'individu, c'est bien la patience.

     Ors, comme toute passion,   cette derniere, ne met personne  à l'abri, les nouveaux riches,  de se croire, les maitres du monde, et d'avoir les yeux, plus gros que le ventre...

     Probable, qu'il leur faut, le plus souvent, réciter, "la grenouille, qui veut se faire aussi grosse que le boeuf", de la Fontaine... Fable, qui m'avait beaucoup marquée, enfant, et dont j'avais deja, si jeune parfaitement saisi la subtilité.

     L'homme, en temps qu'espèce, a toujours su être aussi con, ou conne, si vous préférez,  au point d'imaginer, que sous pretexte, qu'il a les rognons couverts, comme on dit chez nous (je suis fille de cul terreux, excusez du peu),  il peut tout acheter...

     Mais s'il en est une, qui sait se faire respecter, dans son pré carré,  de la façon la plus subtile qui soit, c'est bien la nature,  dans son environnement proche...

     Ainsi, pété de thunes, l'humain en question, piqué de jardinage, le croit il, va faire construire belle maison, qui en jette le plus possible, pensez donc, puisque c'est bien là, l'objectif,  s'offrant, tout ce qui va avec  (l'epouse, aussi, optionnellement, OUPS !),  et je jardin, avec la belle voiture, qui va avec.....

     C'est ce qu'on appelle, "le syndrôme de la reussite sociale"....

     Oui, j'ai bien dit, SYNDRÔME, qui signifie, "ensemble de symptômes" et donc, relatif, à la reussite, version simpliste, ça va sans dire, au sens le plus rentable, non pas humainement, mais strictement, pécuniairement parlant.

     Le fric, quoi, la thune, le pognon.... Et pi faut que ça n se voit, puisque ça sert à ça...

     BREF.

     Réussite, qu'on vous dit.

     POUF POUF...je pose, le loucher, et je retire l'arrosoir.

     Donc, le couillon en question, s'y voit deja.

     Trois poils au cul, ils se prennent pour des ours, une cloque dans le creux de la main, à défaut de poil qui lui servirait de canne,  ce crétin se prend pour un jardinier....

     Sauf, que pour envisager d'assumer un vrai jardin,  c'est une autre paire de manches...

     Cette démarche est aussi conne, que sous pretexte, que vous avez reussi un gâteau,vous envisagiez, d'ouvrir, une pâtisserie...

     Qu'on ne puisse jamais s'enrichir, en ouvrant son jardin à la visite, est une certitude... Que ce soit un gouffre financier, et que sa fortune y passe, ne fait que traduitre, une mauvaise gestion, mais surtout, est un signe, que la démarche, à la base, n'ait jamais été pensée, de façon intellectuellement recevable....

     Comme n'importe quelle passion,  elle doit être pensée, réfléchie, dans son fondement, dans sa raison d'être, dans la perspective, aussi, de la concomittance d'autres projets, qu'ils soient professionnels, ou autres, qui rendront la creation, l'entretien, et la realisation du projet, realisable, ou pas,  non seulement, dans le court terme, mais aussi, dans le moyen terme, et dans le long terme...

     Le couillon, pété de thunes, qui s'imagine que parce qu'il est plein aux as, va pouvoir jouir d'un superbe jardin, pour des raisons intellectuellement discutables, court le plus souvent à l'échec, et ça n'est que justice...

     On le reconnait assez facilement.

     Il achète généralement, à prix d'or, des végétaux, deja élevés, parce qu'il n'a aucune conscience de la notion, d'adaptabilité du végétal, à son sol.

     Alors, qu'il faut toujours, planter petit....

     Généralement, il a commandé au pépiniériste, un olivier centenaire, arraché à la pelleteuse, en Espagne ou en Grèce,  sacrifiant ainsi, sur l'hôtel, de la connerie humaine, des arbres plusieurs fois centenaires, là, où ce connard, n'est pas foutu d'attendre quelques année, qu'un arbre de son terroir, le plus modeste soit il, daigne germer, OU PAS...

     Ces gens là devrait être condamnés, et mis en tôle.... J'arrête là, pour aujourd'hui, parce que je suis trop "vener", sur le sujet.

     

    Lire la suite

  • Wiki Love Monuments.

     Je viens de tomber sur ce concours, sur wikipédia.

    https://wikilovesmonuments.fr/

     Quel est l'interêt, peut être, certains pensent ils ?

     Un monument, c'est souvent photographié, alors, d'un cliché à l'autre....

     Hier, à Vernon, je photographais, une façade, en colombage, comme il y en a pas mal, là bas. La serveuse, en face, me suggérait, de prendre un peu de recul, pour l'avoir dans sa totalité...

     "Oui, je suis d'accord mais enfin, et la petite rose trémiaire, qui est toute belle, d'un joli rose carné, au pied, de la porte, je fais comment" ?

     Donc, j'ai fait les deux !

     Selon le moment de la journée, et donc, l'éclairage, l'angle aussi, on peut parfaitement donner l'image d'un monument, qui soit singulier, comparativement aux photos qui exitent deja.

    Lire la suite

  • "C'est tout ce qu'il me reste"....Alors, forcément.....(France Inter).

     Quand j'en entendu ce titre, l'image, qui m'est venue, etait celle de Thomas, devant un pot au feu, en train de touiller, une mixture, qu'il aurat été le fruit, des restes, dans le grigo...

     Alors,  de là à en faire, une émission sur France Inter,  avec Marc Veyrat, façon, "la soupe aux herbes sauvages" il n'y avait qu'un pas, qui visiblement, fût allegrement franchi.

    https://www.babelio.com/livres/Carles-Une-soupe-aux-herbes-sauvages/40444

     Sinon, je vois sur le forum, qu'on donne la inute, quasiment, la seconde, où Thomas Fersen prend la parole, et je trouve ça étrange. Comme si le fait de faire la promo lors d'une émission, d'un disque ou d'un livre à venir, ne présentait un intérêt, qu'au moment, où il prend la parole... Bizarre, non ?

    https://www.franceinter.fr/emissions/le-club-estival/le-club-estival-10-aout-2019?fbclid=IwAR0wGDoyy1jZIVeHbomzgrtQe3YWsEDq5C3ovbmiudITvgEWOAJIUpKCtpo

    1 fevrier 2020.

    Quelques liens, en retard.

    https://www.facebook.com/lefigaro/videos/448301625844758/UzpfSTEwMjYwNDA2MTczOjEwMTU2NTEwNjg4ODA2MTc0/?__tn__=kC-R&eid=ARD4VX237v0_UbLbFmzPB-vQT4oSuceAzhqH0SYjoBDHM3karBObM0Oo777ZNJ6VdaRbSFNzYO162V-n&hc_ref=ARQn2nxGTuYSWfWHWCtD4fMCXfA1tgSHRJlr-Ne3XV_k1oN3SdxzrbsMXeQIPz3N09o&fref=nf&__xts__[0]=68.ARCNA5pDvD0I4hYPERjKQcX30s44xNLUWVslrp8R1W418TGEpG9qvIi4iMUVecQZ7malF81rOq9ZUibOK0Wn8oiqj0NPslvx1j1gUYsb6ul7vJYBuDduqVp2sNQWFL-LTrmlW19WP2axBmbTFioJ7YJ2bAmjsAuLwSio-xYkceGroYMl5t_900ehjVttN0MMzbC3-neiV9hBQ4_1BoltXyMsH8w29SCY03FUp0btzF4ql3pb8dBAN-Ydkjjo8S_m3nunokXhdtf7LY0gqz-j45NVuoKYeWvEjAxVRAjyIkCk0po9tiwKpSiHY0Zd3RmsSkbMdtH8C2MJFU9fkg

    https://www.facebook.com/ThomasFersenNonOfficiel/photos/gm.2801407173255768/2678102468921533/?type=3&theater

    12 Mars 2020.

     

    Lire la suite

  • "Cultivons notre jardin".

    Je pose ici, tout en bazar hein, j'ai pas le choix, mais ça tombe bien aussi, parce que dans mon jardin aussi, c'est plutot le boxon !

    https://www.facebook.com/thisisinsiderhome/videos/1985287574817613/

     Je trouve cet outil vraimet génial, parce qu'il permet de transporter des choses lourdes, en les faisant rouler... Si quelqu'un a le fabriquant, que je refile le tuyau à mon quincailler....

    30 juillet 2018.

      Je n'ai pas eu acces à ce site, depuis pas mal de semaines, et je reconnais qu'il m'a manqué.

      Ici, si possible, je laisse mes souci, sur le pillier de la barrière, tout contre le rosier, sainte therese de Lisieux, qu'on appelle aussi, tout simplement, New dawn, et qui orne quelquefois, encore, les pilliers de barrière, dans les fermes du pays de Caux.

      Depuis huit ans, envron, que j'habite cette maison, comme dans la chanson de Thomas Fersen,  "la Chapelle de la Joie",  mon jardin botanique, etait à l'abandon.

    J'oublie de manger mon sandwich 
    Et je songe à me faire prêtre 
    Quand elle paraît à sa fenêtre
    Comme une sainte dans sa niche 

    Barbe, cheveux, sourcils incultes
    Mon jardin est à l'abandon 
    J'éteins la télé qui m'insulte 
    Et comme je suis un fin guidon 

    Je prends mon vélo par les cornes
    J'ai donné quelques tours de roue 
    Le ciel est pâle, le matin morne 

    À sa fenêtre à guillotine 
    Mon regard est toujours pendu 
    Dommage qu'une paire de bottines 
    Soit tout ce qui s'offre à ma vue 

    Lorsqu'elle apparaît sur son socle
    Qu'elle brille dans son cadre doré
    J'en laisse tomber mon monocle 
    Je gambade à travers les prés 

    Je prends mon vélo par les cornes
    J'ai donné quelques tours de roue 
    Le ciel est pâle, le matin morne 

    Dans cette lumière d'aquarium 
    Le front appuyé sur la vitre
    Avec ma barbe et mon teint d'huître
    Je traumatise le géranium 

    Alors elle écarte la brume 
    La brume de ses rideaux de soie 
    Et dans la chambre qui s'allume 
    Eclate la chapelle de la joie 

    Je prends mon vélo par les cornes
    J'ai donné quelques tours de roue 
    Le ciel est pâle, le matin morne 

    Derrière mes rideaux de cretonne 
    Rêvassant dans le demi-jour
    Je suis comme une jeune fille bretonne
    Je brode en attendant l'amour 

    Je prends mon vélo par les cornes
    J'ai donné quelques tours de roue
    Le ciel est pâle, le matin morne.

       Bon, je rappelle pour information, que quand vous croisez un géranium, personne ne vous oblige à le traumatiser, mieux vaut le bouturer, comme le faisait mon grand père. Manie que j'ai gardé, "rien que pour l'odeur", quand on coupe la tige aoutée. Je suppose qu'il parle du pélargonium, et pas de géranium vivace.

      Ha, ces chanteurs, me parlez pas de malheur, même pas foutus de faire la différence, entre un pelargo, et un géranium, toute une éducation à refaire, moi, je vous le dis !

     BREF....

       Mon jardin "physique" (puisque de jardin, il en est bien d'autres sortes, jardin intereurs, jardins intimes...).

       Non, le physique, vrai de vrai, celui qui vous cause tous les tracas, quand vous arrivez la bouche en coeur, et que vous réalisez, en fevrier mars, que ce sont les ronces de trois mètres de haut, qui règnent en maitre... Que la pelouse n'a pas été tondue, depuis sept mois environ....

      Bon, allez, je ne le reconnais, je dramatise un peu, encore que, sur une certaine partie de mon terrain,  c'est vraiment dans cet etat, et je n'ai alors, qu'une seule ambition, parvenir à y tracer un simple chemin, où m'y promener, pour simplement, aller y cueillir les mûres, qui commecent àarriver.

      C'est vous dire....

      Cette fois, promis, juré, jamais plus je ne culpabiliserai, parce que mon jardin n'est pas assez propre.

      J'ai décidé, désormais, de ne jardiner que pour mon plaisir, avec pour bagage, une expérience sur le sujet, que beaucoup, je crois, pourraient m'envier.

      Ce que j'aime au jardin, c'est justement, à présent, pour cette saison, de quasiment n'avoir aucun plan, ou plutôt, aucun projet, que d'y trouver du plaisir, à relativement court terme, des fleurs, un peu, des légumes, un peu, des tentatives, pour le fun, du delire, le tout mélangé, avec une grosse part de hasard, non pas par strategie, ni pour me donner bonne conscience, mais plutot, dans le but, de dire, à celle qui nous gouverne, je veux dire, la nature, que chez moi, entre elle et moi, c'est plutot elle, qui mène la danse, et moi, qui eventuellement, intervient, de ci, de là....

      Dans cette perspective, j'ai volontairement laissé non tondu, une partie de la pelouse, afin que les insectes y vivent, sans être perturbés.

      J'avait vu ça, à Kew Garden,  à Londres, avec l'une de mes filles, et une pancarte expliquait la démarche.

      Je m'étais dit, "mais c'est bien sûr, quelle intelligence".

     En cours de redaction.

     

    Lire la suite

  • Charlotte Bénard.

    Zapping contrôlé.

     

    Dis moi qui je suis....

    https://www.facebook.com/watch/?v=1685155611578718

     Revoir la vidéo, en haut, de Charlotte Benard, sinon, vous serez saisi, d'un seul coup d'un seul, du syndrôme de non comprenage, assez sévère,  et vous grattant la tête,  vous risqueriez de vous égratigner les neurones.

     ET BEN OUAI, ma fille et moi, on a toujours été dingue, de comédies musicales américaines...

     ET PIS ALORS ?

     Ca vous défrise ?

     ET ben, justement, puisqu'on en parle...

     La video, ne dit pas tout...

     Ce qui ne dit pas Gene Kelly, justement, c'est ce qu'il advient du parapluie, une fois qu'il a fini de jouer les gogo dancer, sous la pluie....

    Tout ça, parce qu'il des papaillons dans son calbut, trempé, le calbut, vous imaginez bien, heu, dans son petit coeur de midinette...

     Petite parenthèse...

    Quand on connait, ou qu'on imagine les conditions de tournage à cette époque, au USA,  je n'ose imaginer à quel point, ils ont dû se cailler les miches,  et combien de séances de répétitions, ils ont dû subir, pour avoir enfin, la scène finale... J'imagine les camions de pompiers, et les lances à incendie, pour restituer l'impression de pluie, au point qu'il auraient tombé des chats et des chiens...

     C'est l'occasion, de faire un coucou, à une de mes autres filles, qui vit sur le sol anlo saxon.....

     Donc, nous parlions parapluie qui quand il se met à neiger, s'appelle du coup, "paraneige".... "ça vous défrise", que j'vous dis là haut, ce qui nous ramène, à....

     La chauve souris, amoureuse, d'un parapluie...

     D'ailleurs, ce qui cautionne entierement, ce que je viens de vous affirmer, c'est que Thomas Fersen, himself, a bien expliqué dans sa chanson qu'occasionnellment, le parapluie, de Gene Kelly, était arrivé chez un avaleur de sabres, avait servi de balancier,  d'ailleurs, on l'a vu, encore à la télé, ces jours derniers, dans les nouveaux nomades, sur FR3, et qu'il avait fini par se ranger des voitures, en abritant, plus sobrement,  une rombiere, et sa permanente...

     Ce qui nous renvoie, alors, inevittablement,  d'une part, à la chauve souris, mais aussi, à sa vie de baton, de chaise....

     Je précise d'ailleurs, que ce couillon de parapluie, pour  rester dans les clous, côté langage, n'avait même pas envisagé, de prendre une cure d'ECHINACEA, avant l'hiver...

     Alors, forcement, à faire le con sous la pluie, il a fini par prendre froid, et sentir le sapin... Ce pauvre imbécile.

     Et pendant ce temps, la pauvre chauve souris, elle,  se fait un sang d'ancre marine, à ne pas confondre, avec l'encre de sèche, qui est humide à cause des pluies dilluviennes,  rapport à la Bretagne, et aux coquilles saint Jacques, dont Pierre REgis Gaudry, fait l'éloge, tout de suite, sur France Inter, dans l'émission, "on va deguster"....

    Ha, c'est sur, pour deguster, le parapluie, ila degusté, on  a pas idée, d'aller dans ser sous la pluie, par une temperature preille, non ?

     Et si apres ça, quelqu'un est assez malhonnête, pour prétendre qu'il n'y aurait pas de couloirs et tunnels, entre artistes, toutes générations confondues, et bien, j'en mange pas mon chapeau, mais mon parapluie, c'est probable... Version, avaleur de.... sabre, justement.

     Et ce couillon, en fait, devait se trouver, dans la chanson de Thomas Fersen.

      Le parapluie, donc, est passé par un poste d'assitant vendeur de cravates, sous payé, à la "Macron attitude"...

     "en marce" qu'ils disaient"...

     dans un eclair de lucidité, la parapluie, tout  de noir vetu, avait revêtu un gilet, jaune, et il avait hurlé...

     "mais quel con, ce Macron, pour vendre des cravates, aux encavatés de ton espece, mon con, faut bien, rester statique, pour que les cavatess'eclatent !

     Ce qui, dans le m^me opus, bien s^yur, avait généré la chanson, "les cavates".....

    Et le premier qui prétend, que Thomas Fersen, n'aurait pas deja à cette époque, c'est à dire, dans les années 30 saisi les subtilités de la macronie, alors, que Macron, lui, même, n'était pas encore, un supermatozoïde,  qu'il vienne donc s'expliquer, que je lui remonte un peu les bretelles.

     Mais ne nous éloignons pas.

     

     Il dfaisait donc les marchés, mais je vois bien que certains, n'y pigent que dalle...

     Et oui, voilà ce qui arrive, quand on fréquente les intégristes de la chanson française, et qu'on oublie de regarder qu'apres Brel, Brassens, et Barbara (à qui Thomas  fait allusion, dans la chanson, la chauve souris, au sujet de "il pleut sur Nantes", d'autres, sont apparus...

     Et bien sûr, c'est moi, qui vais vous rafraichir la mémoire.

     

     Petit détail, qui ne manque pas de piquant.... DEvinez, où habite Thomas fersen ?

     A deux pas du père Lachaise... Et ce, depuis tres ongtemps, bien avant que Gene Kelly, ait joué, "un américain à Paris" !

     Ha, mais on dirait pas, à le voir, comme ça, il fait encore jeune... Mais enfin, c'est pour cette raison, qu'il aime bien les vieilles !

    Lire la suite

  • GRAINES et PLANTES, au jardin des plantes à Rouen.

    http://www.metropole-rouen-normandie.fr/graines-de-jardin-de-la-metropole

     Je signale d'autre part, que pour le financement de la restauration des serres du jardin des plantes, il y a une souscription qui est ouverte. Enfin, je ne sais pas exactement où ils en sont.

    http://www.rouen-mecenat.fr/docs/1_re769novation-des-serres-du-jardin-des-plantes2.pdf

    Lire la suite

  • Et Dieu sait que l'Eurovision, c'est poil et éthique !

      Euro (la monnaie), parce que c'est aussi, une hitoire de gros sous...

      Ho, la vilaine Françoise qui ose affirmer  que c'est une histoire de gros sous, comme elle est méchante... Et ouai ouai, moi, je fais comme Alain de Loin, moi, je parle de moi à la troisième personne, non mais vous croyez quoi, enfin ?

      Et puis "vision", c'est pour signifier, qu'en principe, dans l'hypothèse où ceux qui sont choisis comme candidats pour y participer, sont les bons, ils ont l'occasion de mettre en avant certaines valeurs, et et leurs culture, ce qui est bien loin d'être négligeable.....

      Parce que pour info, mesdames et mesdames et messieurs, c'est qui, la superbe creature qui avait conseillé, les années auparavent,  de chanter dans sa langue maternelle, hein, c'est qui ? C'EST QUI ?

      Et bien c'est BIBI, non pas la chanteuse, "ma pomme", quoi, comme Maurice Chevalier.

      Et qui a gagné, l'an dernier , Et pourquoi, il a ému à ce point, le beau portugais ?

      Et bien voilà,  CQFD.

    14 Mai 2018.

     C'est israël, qui a gané, et nous a vons fini 13ième, je crois.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/jerusalem-capitale-eternelle-et-mon-cul-c-est-du-poulet-ou-de-la-poule-alors.html

     Ce matin, Aliza Bin-Noun, ambassadrice d'Israël en France, etait invitée de lea Salamé.

    https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-14-mai-2018

     Deux choses à dire, x  cocernant ses propos.

       Si elle prétend que le consensus soit impossible avec les autorités palestiniennes, est aujourd'hui impossible,  rejettant la faute sur les Palestiniens, elle oublie de préciser, que la confiance (je sais de quoi, je parle), c'est une sentiment qui se mérite, et je dirai même plus, qui s'inspire.

       En d'autre termes, jamais depuis la création d'Israël, il n'est apparu le moindre signe, encore aujourd'hui, qui laisse entendre que  la politique de colonisation cesserait,  au point même que cette hypothèse, n'est même plus évoquée, afin que netanhyu, ne puisse pas être accusé de ne pas tenir ses promesses... Voilà, la situation véritable, aujourd'hui, en ce qui concerne la politique de communication de netanyhau, vis à vis du reste du monde, au sujet de la politique de colonisation de la Palestine.

      Ensuite, quand elle ricane, au sujet de la gagnante, de l'Eurovision,  qui serait selon elle, "la meilleure ambassadrice", de netanyahu,  je le trouve bien présomptueuse, parce que c'est de son pays, dont elle serait l'ambassadeur, en premier chef, pour peu qu'elle le revendique, soit dit en passant, mais certainement pas, jusqu'à preuve du cotraire, de netanyahu lui même et donc, de la politique que lui cautionne.

      Il est grand temps désormais, que les voix dissonantes (pour peu que le démocrateur en question, les y autorise), se fassent entendre, pour persister à condamner la politique de colonisation, doit fait l'objet la Palestine, depuis 70 ans.

     Pour ce qui concerne cette dernière, il est souhaitable ausssi que la laïcité, colore effectivement les échanges, de telle sorte que des rapprochements et consensus soient possibles.

    24 nov 2019.

     "L'eurovision Junior" c'est maintenant, et on peut voter pour soutenir la France.

    https://www.rtl.fr/culture/musique/eurovision-junior-2019-pourquoi-la-francaise-carla-a-toute-ses-chances-7799531660

    https://www.rtl.fr/culture/musique/eurovision-junior-2019-comment-voter-y-compris-pour-le-candidat-de-votre-pays-7799522521

    https://www.france.tv/jeux-et-divertissements/emissions-musicales/concours-eurovision-de-la-chanson-junior

     Bon, grande nouvelle, je ne sais pas si j'y suis pour quelque chose, mais Israël, s'est retirée du concours Eurovision Junior, alors que l'Espagne, absente depuis 10 ans, elle, l'a réintegrée... Très bonne nouvelle.

    Lire la suite

  • Qu'est ce que le mal ?

    Sur France Inter, hier, la question, était posée, pendant l’émission, GRAND BIEN VOUS FASSE….

    https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-27-avril-2018

     Il est bon d’observer qu’avec un titre pareil, ça soit pour le moins adapté.

      Je dois avouer, que ce questionnement m’effleure quelquefois l’esprit,  quand j’observe mes contemporains, « qui ne sont pourtant pas des comptant pour rien, ne me remerciez pas, c’est gratos, c’est moi, l’inventeur de la formule ».

     Possible que ce jeu de mot, semble, aussi futile, que facile, et pourtant.

     Je demeure absolument persuadée qu’il est infiniment plus facile, de se poser cette question existentielle, qu’on a de soi, un niveau d’estime suffisamment élevé.

     L’estime de soi, « le mot est lâché »….

     Un petit retour en arrière s’impose.

       Un jour, mon père avait fait l’objet d’une petite émission, sur France inter, justement, il y a une cinquantaine d’années,  qui s’appelait, « bonjour monsieur le maire », avec pierre Bonte.

    Ce sujet, justement, avait été abordé.

     En quelque sorte, « la boucle, hier, sur France inter, était bouclée ».

      Une interprétation assez bien vue, et à laquelle j’adhère, disait, que le mal, était aux antipodes, de l’empathie…le bien, le mal, se trouvent objectivement, où ça nous arrange, si l’on considère que certains actes ou certaines pensées, peuvent être perçue, comme émanant du mal, alors qu’aux yeux de quelqu’un d’autre, ça serait recevable, logique, cohérent, et pourquoi pas, raisonnable, ou « sage ».

       En somme, « la bonne conduite à adopter, », persuadés qu’ils sont d’être eux, « dans le vrai ».

     Aborder le sujet du bien et du mal, pour tout dire, ne me semble pas souhaitable, abordé, « de face », ainsi…

     Il ne l’est pas, précisément, par son côté moraliste, donneur de leçons, et je vois déjà certains, qui galopent, comme des dératés, rien qu’à cette idée….

     Je ne crois pas cependant, que ce soit la meilleure façon, d’aborder le sujet, « courage fuyons »….

     Non, certes non, on a beau tergiverser, décidément, non.

     Moi, qui me pique de politique, par exemple, ce qui me semble infiniment plus recommandable que d’autres seringues, je puis vous certifier,  que repondant à certains commentaires, sur internet, quelquefois, je me dis que ceux, qui parlent, là bas, visiblement, eux, ne se posent pas cette question existentielle…

     Car c’est peut être là, tout compte fait, que reside le seul interêt, de se poser la question…

     « Le bien, le mal », où donc, est ce que je me situe, moi, en temps que personne, en temps que citoyen »….

       Parce que d’avoir l’humilité, en son fort intérieur, se  de se poser cette question, en appelle inévitablement une autre, tout aussi existentielle, qui apporte, alors, une démarche absolument fondamentale, qui serait « après quoi, cours je »….

       Et ça n’est pas de que de cucurbitacées, dont je vous parle là….

       Et sincèrement, mon sentiment, c’est que beaucoup ne se posent  même pas cette question, pourtant existentielle.

     Ila été dit que de vouloir anéantir le mal était inutile,  et impossible….

       Parfaitement d’accord, sur ce point. Pour la simple raison, que pour observer et reconnaitre son contraire, il faut accepter l’idée que son contraire, fasse partie intégrante, de la nature humaine.

        Le challenge, alors, s’il ne saurait résider dans son anéantissement, ne consiste enfin, en ce qui me concerne, qu’à dévoiler, par quels travers, ou quels mécanismes, il tente de faire son nid, quelquefois, au cœur de chaque être, comment il alimente certains comportements, certains mouvements de sociétés, certains partis politiques, certaines dérives sociétales criminelles, ou délétères,   ce que je nomme plus communément, toxicité.

      Au sujet de cette émission,  j’ai beaucoup apprécié  l’honnêteté intellectuelle, que j’ai pu constater, quand au fait, que « le  mal », représente quelquefois chose, de difficile à saisir….

     Mais je reviens sur le contraire de l’empathie ? et je suis d’accord, sur ce point.

     Selon ce principe, alors, on peut considérer, que ce soit antinomique, avec tout principe humaniste, ce que je crois, aussi.

        Une autre définition, a donné le mal, comme étant contraire, au développement personnel, et à l’épanouissement, du moi, profond.

     Cette définition, me convient également.

    Une connotation, n’a spas été donnée, cependant,  que je propose…

      Je ne suis pas certaine de mon fait, je précise, c’est plutôt, une question, que je me pose, ou plutôt, que vous pose, autant qu’à moi, qui consiste à me demander, si le mal, s’entendrait pas comment larron en foire, avec la notion de facilité et de rapidité,  ce qui a pour objectif, de pointer le voisinage avec le syndrome bouc émissaire, qu’on peut observer, au sujet des migrants…

       Là, ou le bien, alors, serait intimement lié, à la notion de persévérance, minutie, persévérance, et long terme….

     Ça n’est pas vrai toujours, je précise… la politesse, dire bonjour, à son c voisin, ne coûte rien, et c’est facile, c’est superficiel, d’accord, nous sommes bien d’accord… mais ça n’est reste pas moins, une base non négligeable, pour entretenir des relations, courtoise, vis-à-vis de son prochain.

     Mais pourtant, si l’on observe son contraire, le mal, il est beaucoup plus rare, qu’il soit desservi, par la persévérance, excepté, dans un contexte de pervers manipulateur…. Ou de dictature, au sein de la gouvernance d’un état, par exemple.

    Lire la suite