folie

  • "Coït Interruptus", sur l'accord iranien....

      Comment vous dite , pourquoi, on ne m'entend plus ?

      Et bien allez donc poser la question, à ma juge des tutelle, elle devrait être intarissable sur le sujet ! (désolée, madame, pour la pointe d'humour, vraiment, j'ai pas resisté).

     Et puis ça n'est pas parce que je ne dis rien que je ne fais rien. tapez "tutelle", à côté de mon nom, sur l'autre forum, et vous comprendrez pourquoi.

     Mais revenons à nos moutons, enfin, à nos beliers en rut, plutôt, puisqu'il est question de coït interruptus...

     Au fait, dites donc... Vous êtes au courant, pour les béliers , il ne font crac crac, avec les brebis, que la nuit, dites donc... Incroyable, hein.

     Je suis sûre que personne ne sait.

     En fait, ce qui me fait marrer, c'est que pour avoir, "de la retenette", comme disait quelqu'un, que je ne citerai pas, ça signifie qu'on envisage l'acte sexuel, comme étant potentiellement emprunt, de certaines subtilités, qui feraient entrer action, ce que l'on appelle, "les neurones"...

     Je veux dire, quelque chose, de plus que l'animal en rût en somme.

     Et statistiquement, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense que ça ne doit pas vraiment être le genre d'un mec, qui est PRO ARMES.... Et oui, "tirer un coup", etc...

     Pour commencer, si j'écris sur ce forum, c'est que je n'ai pas acces à l'autre... Qu'à celà ne tienne, Etienne, et tiens la bien, surtout, je te donne un lien, une corde, une chaine, un fil, un filin, accroche toi bien au pinceau, surtout, je retire l'echelle... '  (celle du col, du m^me nom, bien sûr).

     Voilà, tu lis ça, pour commencer... 

      Il y est quesion, de l'hypothèse selon laquelle Donald Trump, serait un malade mental... C'est moi, qui avait été à l'origine de cette hypothèse.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-internationale/le-cas-donald-trump-releverait-de-la-psychiatrie.html

     Il est vrai que cette théorie, pourrai être envisagée, comme une posture, simplement loufoque, ou subjective.... On sait, effectivement, d'autre part, que la notion de malade mental, aujourd'hui, (un peu grâce à moi, c'est vrai, qui ait un peu donné un coup de pied dans la fourmillière, sur ce point), traduit le fait, que la notion de maladie mentale, peut revêtir, tout et n'importe quoi. Ce qui objectivement, est une vérité, et pas un discours circontancier....

     Non, si mon idée a retenu l'attention, c'est qu'effectivement, comme on peut le lire, dans ces articles, les arguments, sont là...

     Entendre dans un discours, un chef d'etat, faire l'apologie des armes à feu, par exemple, pour moi, en soi, deja, relève d'une posture, idéologiquement, qui frise, la pathologie, quand on sait, le nombre de morts, chaque année, dus aux armes à feu.... Aux USA.

     L'entendre ditre, "tel parti, c'est le mal, tel autre, c'est le bien", comme s'il s'adressait à des enfants, de 5 ans... Prenant les américains, pour de veéitables demeurés, alors que n'importe quelle personne sensée, sait pertinament, qu'en dehors d'actes avérés interdits par la Loi, dont on ne saurait douter, il existe énormement de cisconstances, qui mettent en lumière, le fait que le bien  et le mal, précisément,  pourraient être accollés,  de façon parfaitement equivoques, ou en tout cas, subjectives, notamment, selon l'angle temporel, que l'on donne, le court terme, le moyen terme, et le long terme....

     Cette temporalité par exemple, intellectuellement, pour donald trump, est intellectuellement absolument ors d'atteinte....

     Imaginerait on effectiement, "un bon père de famille", ignorer, ces subtilités ?

     Je ne crois pas, non, certainement pas.

     Mais si je reviens sur cet aspect de sa personnalité ce soir, c'est pour une raison fort particulière.

     Elle réside dans le fait, que la semaine dernière, alors,que chacun sait  que lors de cette supission, de relever d'une pathologie mentale, une ordonnance d'expertise psychiatrique avait été ordonnée...

     Et que nous venons d'apprendre, que le psychiatre avait  été contraint de faire rédiger son expertise, par trump lui même... En somme, donc, cette expertise, est entièrement bidon....

     Des lors, le fait qu'il décide de quitter cet accord,  observé sous l'angle psychiatrique, ça devient quoi, dites moi ? Je vous avais bien dit, que ce mec, n'était qu'un tocard, non ?

    https://www.google.fr/search?q=trump+expertise+psychiatrique&oq=trump+expertise+psychiatrique&aqs=chrome..69i57.9127j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

     En attendant, moi, on m'avat fait faire plusieurs operation, à la main à 5 chiffres, et je serai bien curieuse de sa voir, s'il y arriverait sans calculette ! MOI, SI !

    Lire la suite

  • "Le parti d'en rire" est bien le seul, qui ne risque pas de se pervertir, au fil du temps.

    Comparativement,  aux partis politiques, partout dans le monde, je veux dire.

     Je précise cependant, qu'il n'est pas necessaire de chercher à discerner, si ça serait de ma part, un moyen  de mépriser la politique, parce que ça n'est pas dans mon intention.

      ça n'est d'autant pas dans mon intention, que Pierre Dac,  grand père de daniel, et de Mireile, sa mère, lui même avant de faire le mariol en costume cravate, avait milité et animé radio Londres pendant la seconde guerre mondiale.... CQFD.

       Le désamour des partis politiques est interpellant, en soi, j'ai deja bien travaillé sur le sujet, et je pense que les réseaux sociaux y contribuent largement, puisqu'il est toujours plus facile de laisser pleuvoir son mécontentement, que de faire l'effort de transmettre une approbation, ou  des idées ou observations politiques, comme si  cracher sur les partis ou les syndicats, ou autres pourtant pas necessairement institutionnels, d'ailleurs,  faisaient office de boucs emissaires.

       Pourtant, quand il existe une forme de dynamique politique, qui est personnifié par quelques personnes, qui elles même, ont un parcours,  et que ça correspond à une forme idéologique, qui se synthétise ainsi, ça me semble symboliquement, assez fort, et digne d'intérêt, ensuite, il faut s'y sentir suffisemment représentés, voir, écoutés, plus qu'entendu, pour sy sentir assez bien.

      Mais je ne vois pas comment, sur le plan administratif et juridique, il puisse en être autrement.... A moins de jouer, ripolinage sur ripolinage, comme le fait, le rassemblement national, pour parvenir à la même chose qu'avant.

      Et si le parti d'en rire, fait bien marrer et moi la première, je rappelle simplement que nous aussi, en temps qu'humoristes on peut aussi, "mal vieillir", et personne n'en est à l'abri...

    Lire la suite

  • Un acte sacré, je dirai même divin.....

        Le secret de l’inspiration, je crois que j'en connais pas mal sur le sujet, réside dans le fait, que comme l'Amour, l’Amitié, ou quelque forme d'attachement, dont il soit question, il s'agit d'être suffisamment bienveillant, vis à vis de soit même, pour parvenir à retrouver une forme de perméabilité à notre environnement, au sens le plus large possible.

       Donc sa vie personnelle, qui est la première source d'inspiration, le plus souvent, mais aussi, les sujets de société, et donc, aussi, pourquoi pas, la politique, puisque "tout est politique".

       Le second aspect réside dans le fait, d'avoir conscience qu'un artiste, quelqu'il soit, ou quelle qu'elle soit, existe au delà du processus artistique, et c'est bien là, que se trouve la veritable bouée de sauvetage, quand le manque d'inspiration, fait jour.

     

     La Vie, quoi.....

       Avec ce qu'elle comporte de plus ordinaire, comme d'aller chercher ses enfants à l'école, et se dire, d'un air pensif, ou pensive, "qu'est ce qu'on va manger ce midi" ?

    Lire la suite