roman

  • Le métier d’éditeur, sur le sellette.

     Grande nouvelle, aujourd'hui, je viens de recevoir un avis favorable, au sujet de mon travail sur l'autorité... OUF...

     Le contrat n'est pas encore signé, alors, on ne s'emballe pas, je vous prie, mais enfin,  ça fait quand même plaisir. Il me faut, à présent, "enfoncer le clou".

      Oui, j'utilise souvent les métaphores liées au bricolage, comme la boite à outils, parce que ça parle bien, et loin d'être dévalorisantes, à mes yeux, la moindre activité manuelle, au contraire, est excellente pour reposer le cerveau, et  le maintenir, en parfaite santé... Et non, ça n'est pas une invention sournoise, de ma part, qu tendrait à chercher à revaloriser le travail manuel, encore que la fin, en justifierait les moyens, mais non, beaucoup plus humblement, ce sont bel et bien, les neurosciences qui le prétendent, et je vous mets au défit de trouver l'un de cette specialité, qui prétendrait le contraire...

     BREF.

      Alors, que je parlais censures, il y a bien des années de celà, je ne sais plus du tout à quelle occasion, pour être franche, j'expliquais à quel point j'étais attachée, à la liberté  de pensée, et d'expression, tout en précisant, que de façon inconsciente, chacun, artistes, mais aussi, bien au delà, et de façon inconsciente, nous pratiquons, l'autocensure, quoi qu'en disent certains...

      Je donnais comme exemple, le cas d'un éditeur, qui serait sollicité pour éditer le récit d'un criminel ou d'un pédophile, qui se vanterait de ses exploits, au point d'en faire l'apologie, et me demandais si un éditeur l'éditerait, "ou pas", mais je me demandais surtout, s'il se trouverait quelqu'un, pour en être choqué(e), ou pas. 

      Je devais sentir le vent du canon, comme on dit, en la personne de Gabriel Matzneff.

       La conséquence perverse du reproche qui pourrait avoir été fait, à sa maison d'édition, serait semble t il,  qu'il existerait désormais, chez certains éditeurs, parallelement aux comités de lecture conventionels,  des comités chargés uniquement de veiller à ce que rien ne choque...

      Comme ça se produit, helas, dans toutes les sphères, de la société et pas uniquement, en France....

      Je suis en bonne voie, pour être éditée, prochainement, enfin, je l'espère, aussi, ça n'est pas pour cette raison, que j'émets des réserves...

      Non, c'est juste, qu'étant dyslexique, je suis, ce qu'on appelle, "une petite liseuse"... Comme une ampoule de table de chevet, si vous préférez, et que par ce fait, c'est un milieu, que je ne connais pas....

      Oui,  je l'ouvre souvent, sur des sujets, ou dans des domaines que je ne connais pas, c'est vrai, et là, tout autant.

      Pour autant, avoir la sagesse d'admettre, qu'on marche sur des oeufs, et qu'on en est conscient, me semble plus honnête... A plus forte raison, quand on a écrit un livre, sur... l'aviculture, "des cocottes, et puis des coincoins".

     Quoi qu'il en soit, le métier d'éditeur, que donc, je ne connais pas, par définition, choisissant, "ou pas", d'éditer tel auteur ou tel autre, toujours, est susceptible d'être jugé....

     Généralement, depuis plusieurs années, alors, que j'envoyais mon travail à certains d'entr eux, je recevais un message, au bout de quelques temps, me disant, "désolée, mais ça ne correspond pas, à notre ligne éditoriale".

     Surtout rageant, quand vous êtes absolument certain ou certaine de la qualité de votre travail, et que d'autre part, vous avez l'absolue certitude au contraire,  d'avoir frappé, à la bone porte.

     Entre en ligne de compte, alors, défavorablement, pour la petite liseuse, la difficulté d'amortir le choc, et  de continuer à persévérer....

     Quoi, qu'il en soit, un auteur qui ne trouve pas de maison d'édition, peut "l'avoir mauvaise", aussi, surtout par les temps qui courrent, et être tenté de cracher un peu de fiel, à qui l'ait un jour éconduit....

     Si je comprends ?

     Oui, bien sûr, mais par expérience, je sais que le plaisir de la vengeance est aussi fugace, dans le temps, qu'il est inutile et inefficace, pour panser les plaies....Et sur ce point, croyez moi, j'en connais un rayon.  Faites donc de votre venin, un purin digne  de servir de fertilisant, à quelque chose de plus positif et de plus constructif, mais je sais que c'est un travail, qui quelquefois, peut demander, pas mal d'années.

       La psychologie humaine est complexe, les motivations qui justifent qu'on écrive un jour, que ce soit à quelqu'un, ou que ce soit pour soi, pour d'autres, ou que ce soit pour être édité, témoignent, de la complexité, que je vous expose là, et bien malin, qui pourrait prétendre, j'ose espérer que ça n'arrivera jamais, y mettre bon ordre....

     Enfin, pour clore le sujet, aujourd'hui, je précise que ceux qui l'ont mauvaise, sur ce sujet, sont peut être dans l'erreur,  sur leurs condamnations, et qu'il peut s'agir aussi, simplement,  d'un gros problème, de communication, comme c'est si souvent le cas, quelque soit le secteur du conflit.

    http://collectif-auteurs-sl.over-blog.com/mail/subscribe?utm_source=_ob_abo_newsletter&utm_medium=_ob_sidebar&fbclid=IwAR3SH1mjZowp83pNQmwyxAwLayyYQI_6d3dTTCrbOJy1r48Rit2Fc3kCf5Y

    Lire la suite

  • Les droit d'auteurs sont des droits de hauteur.

    https://www.adagp.fr/fr/actualites/auteurs-en-colere-signez-petition

    https://www.change.org/p/council-of-the-european-union-support-europe-s-screenwriters-and-directors?recruiter=200560751&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=autopublish&utm_term=share_email_responsive

    http://stephanie-aten.e-monsite.com/blog/scenariste/petition-droits-d-auteurs.html

    https://beta.ataa.fr/

    http://www.scam.fr/detail/ArticleId/5609/rejoignez-la-campagne-europeenne-Content-for-Education

     J'ai entendu, dernièrement, Joann Sfar, qui parlait de ce problème, sur France Inter.

     Il expliquait que quand un livre sortait, à partir de l'auteur, jusqu'à la lecture,  il y a dix personnes, DIX PERSONNES,  qui entrent, dans la fabrication du livre.

     le souci, reside dans le fait, que c'est l'auteur, qui est à l'origine, du processus, et que c'est comme en agriculture  (AGRI........ CULTURE), le paysant, est le dernier servi, et le dernier reconnu.

    06 Mars 2020.

    Pour une fois que les USA ont quelquechose à nous apprendre.....

     Je veux parler, du statut d'auteurs, dans le milieu de l'humour, et plus particulièrement, dans le milieu des médias.

    http://www.slate.fr/story/187569/auteurs-humoristes-television-inconnus

     J'accorde plus encore de prix, à la video, qui parle de "tout le monde veut prendre sa place", parce que j'y ai été candidate.

      Je suis très soucieuse, personnellement,  de ce qu'une émission de télé, quelque soit son concept ou sa nature, est susceptible d'apporter aux téléspectateurs....

      Oui, la courbe d'audimat, bien sûr, qui conditionne le prix que coûte, la minute de pub, avant et après, et dont dépend donc, l'équilibre financier de l'ensemble, et donc, la viabilité des émissions, et de la chaine, et donc, plutôt du groupe...

      Concept, qui débecquetent certains, mais qui est pourtant le seul, que l'on peut opposer à une télévision, qui serait uniquement service public, avec ce que ça comporterait de négatif, version dictature, côté création, et liberté d'expression....

      Mais à mes yeux, le plus précieux encore, réside dans ce qu'elle ne doit pas rendre stupide le téléspectateur.....

      Et donc, plutôt, si possible, l'aider au contraire, à être plus intelligent, et pourquoi pas, plus responsable, et meilleurs citoyen...

      BREF, je ne vais pas encore répéter, ce que je dis, depuis toutes ces années, mais plutôt reserrer mon propos, sur cette émission, dont le plus précieux encore, réside dans la premiere partie de  ce jeu, quand  de parfaits inconnus, arrivent avec leur singularité, et leurs anecdotes.

      En somme, "leur minustes de gloire",  si chéres, à...  Andy Warhol,   suis pas certaine, que c'était lui...

      Enfin, bref, j'ai testé pour vous, super expérience... Y compris, si vous n'êtes pas retenu(e) aux selections.

    Lire la suite

  • Soutenir la ruralité, de touts les façons possibles et imaginables.

      Depuis  plus d'une quinzaine d'années, maintenant nous nous demenons, Thomas Fersen et moi, pour que mes idées puissent être défendues, que ce soit sur le plan politique, ou sur le plan médiatique.

      Je préciserai plutôt, "les deux mon capitaine". Ou "mon commandeur", comme vous préférez.

      Politiquement, avec plus ou moins de succes, il faut bien le reconnaitre, quelquefois.

     A moins que ce soit moi, qui manifeste une relative impatience.... Ce qui serait bien le moins dont je me rendrai coupable, si j'observe le prix qu'on me le fait payer,  sur le plan juridique, en ce qui concerne ma mesure de protection, je veux parler de la curatelle.

      Le jardinage, présente l'enorme l'aventage d'apprendre la pacience, et si je n'éprouverai jamais le moindre complexe, ou la moindre frustration, à planter un arbre de 20cm de hauteur, sachant que je ne le plante que pour que mes descendants puissent en jouir adulte, je revendique, à 57 ans, d'avoir le droit de jouir de la Vie, et de faire de la mienne, ce que moi, j'entends.

      Ici, dans mon village, à sainte Austreberthe (76), le café du village vient de réouvrir.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/ruralite-amenagement-du-territoire/a-sainte-austreberthe-le-cefe-du-village-brasserie-epicerie-reouvre.html

      Il propose, une picerie, des légumes BIO, venant d'un producteur d'un village à côté, des oeufs BIO, brasserie, le midi, depot de gaz. On y trouve des pommes de terre, en filet de 10kl, je precise, parce que en 10kl, peu de magasin le proposent.

     ça s'active, ça prend forme.

     La boulangerie du village, elle, produit du bon pain, fait maison, comme tout ce qu'elle produit, et un pain auquel, mon intolérance au gluten, ne trouve rien à redire... Qui dit mieux ?

      J'aurai pu vous dire, que vous avez le sourire de la crèmière en plus, mais c'est de celui de la boulangère, dont il est question.

    https://www.pagesjaunes.fr/pros/53392750

      L'église, à flanc de coteau, surplombe le bourg. 

      Derrière la chapelle, qui habrite la source de l'Austreberthe,  un petit chemin qui longe une zone sauvage et humide, dessine ses méandres, où j'ai pu appercevoir quelques jeunes ragondins....Ici, pas de pesticides, la nature y fait ce qu'elle veut, et j'ai des doutes sur le fait que les ragondins en question, se soucient du cours de la bourse,  de la cote de popularirité d'Emmanuel Macron, ou du brushing de Donald Trump, et encore moins, de la mysterieuse et neammoins suspecte disparition médiatique de son épouse,  pendant plusieurs semaines.....

      L'Austreberthe a ses méandres, comme la Seine a les siens. c'est juste une question de volumes, "en Somme".

      Sinon, aux dernières nouvelles, la fibre arrive, dans notre village, pour 2019....Nous avions deja la fibre écologique, notre Maire, Monsieur Gressent a reçu, l'an dernier, le prix de l'innovation.

      Les techniciens sont en train d'installer le réseau principal de "la fibre", au sein du village. 

     " La fibre", OPTIQUE, bien sûr, pour avoir un internet, plus efficce, encore... Clin d'oeil, au léger strabisme de marion marechal le pen, au fait que son grand père, n'ait qu'un oeil, mais plus encore, aux oeillères virtuelles, que montre le "rassemblement national", quand il s'agit de proposer des idées neuves, pour redonner du courage, à ceux qui vivent dans nos campagnes...

     Oui, moi, j'ai j'ai une grande gueule, (d'où le hameau de la Gueulerie) c'est un fait, mais moi, au moins, je ne me contente pas de paroles, J'AGIS !

     Avec mon vélo à assistance électrique, et trois coups de pédales, (moi qui ne suis guère sportive), je suis à Pavilly.

     Aujourd'hui, pour peu qu'on ait envie puis l'intention de parler positivement de son village, de sa ville voisine, de la vie qu'on y mène, de ses entreprises, ou de ses associations, des inititives positives, qu'on voit s'y développer, les reseaux sociaux proposent gracieusement, l'occasion de rédiger des articles, et de créer une forme d'émulation, propre à conforter et à encourager, ceux qui se donnent du mal, et dépensent de l'énergie, pour développer les activités, qui se déploient, au sein d'une commune, pour peu que politiquement, et financièrement, ces projets aient eu l'occcasion de pouvoir voir le jour.

    https://www.google.fr/search?ei=7LsYW4nmJpCy0gXj0aCoBg&q=le%20caf%C3%A9%20du%20village%2C%20%C3%A0%20sainte%20austreberthe&oq=le+caf%C3%A9+du+village%2C+%C3%A0+sainte+autreberthe&gs_l=psy-ab.12..33i160k1.17823.17823.0.20334.1.1.0.0.0.0.143.143.0j1.1.0....0...1c.1.64.psy-ab..0.1.143....0.HBiMQ0S-Kws&npsic=0&rflfq=1&rlha=0&rllag=49592912,970448,556&tbm=lcl&rldimm=4494744941218772766&ved=0ahUKEwjb6eL15sDbAhXF6CwKHRjxAn8QvS4IVjAB&rldoc=1&tbs=lrf:!2m4!1e17!4m2!17m1!1e2!2m1!1e2!2m1!1e3!3sIAE,lf:1,lf_ui:9#rlfi=hd:;si:4494744941218772766;mv:!1m3!1d4822.290592759609!2d0.97044835!3d49.592912549999994!2m3!1f0!2f0!3f0!3m2!1i187!2i358!4f13.1;tbs:lrf:!2m1!1e2!2m1!1e3!2m4!1e17!4m2!17m1!1e2!3sIAE,lf:1,lf_ui:9

     Plus généralement, vous pouvez retrouver certains articles, sur le sujet, en suivant ce lien.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/politique-interieure/preserver-notre-patrimoine.html

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/culture/pour-une-federation-des-associations-culturelles-liees-uniquement-au-terroir-et-aux-monuments-historiques.html

     Sinon, je rappelle que les semaines, qui arrivent, on va ouvoir de nouveau voter, pour elire les plus beaux villages de France, sur France 2.

    https://www.france.tv/france-2/le-village-prefere-des-francais/

      Je signale d'autre part, que la ministre dela Culture, Françoise Nissen,  a annoncé lors de sa conference de presse, qu'en collaboration avec France 3, les décrochages régionaux seront désormais, triplés, c'est  dire qu'ils sont actuellement de 2h par jour, et passeront à 6h, à partir de début septembre, je suppose.

     N'oubliez pas non plus, "carnetde campagne", sur France Inter, qui devoile chaque jour, une multitude d'inititicves, en region, qui sont des sources d'inspiration, absolument incroyable, pour peu qu'on aille les écouter.

    https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne

     12 février 2020.

    http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/sante-ni-cafe-mais-si-possible-avec-humour/en-marche-finance-par-bayer-monsanto-donc-macron-pro-glyphosate.html

     

    Lire la suite

  • Devenez jury du livre inter 2018 !

     Depêchez vous, et plus vite que ça, vous avez jusqu'à ce soir, Minuit, sinon, vous vous transformez non pas en carosse, mais en vielle guimbarde, qui tombera en rade,  au premier kilomètre, polluante au possible, avec le pot d'échamppement troué, c'est vous dire le dégat !

    https://www.franceinter.fr/livres/livre-inter-2018?xtmc=livre_inter&xtnp=1&xtcr=5

     Cette année, le jury sera coaché (on peut le dire ça ), par Leïla Slimani.

     je me souviens d'une de ses intervention, alors, qu'lle venait de sortir, un de ses romans, qui m'avait beaucoup touchée, par l'eclaiirage qu'elle donnait,  sur le feminisme, relativement à ses origines.

     J’en profite pour faire une mise au point, sur la relation à la lecture.

     Chacun, ne peut faire autrement, que de s’adapter, à ses handicaps.

     Moi, parmi d’autres, je suis dyslexique.

      Jamais diagnostiquée, je précise, parce que à cette époque, ça ne se faisait pas, on ne savait même pas ce que c’était, je le crains.

       Pour cette raison, il est pour moi assez difficile,  de parvenir à me concentrer longuement sur un livre.

       Ca ne signifie pas que je n’y parviens pas, mais j’y parviens, avec trop de difficulté, pour que je puisse prétendre, lire tous ce que j’aimerai.

       Je lis, en fait, beaucoup plus d’articles de presse, toute presse confondue, excepté l’extrême droite, généralement, par nécessité, plus que par plaisir, pour alimenter mes réflexions, d’ordre politique, ou autres.

     Alors, oui, je lis quand même,  mais assez peu de livres….

      J’en lis malgré tout, surtout en ce moment, parce que je dois me préserver, vu ma situation, « si particulière », et puis ma curiosité et ma nature combattante, fait le reste, mais nier que j’en fasse un complexe,  ne serait pas raisonnable.

     Certains vont trouver, peut être, que je suis bien sévère.

     Mais il m’arrive de me demander, si ceux qui lisent,  dans certains cas, y trouvent un si grand enrichissement que cela.

     Certes,  j’en entends déjà, qui doivent dire, « et bien ele, elle mene manque pas d’air »…

     Mais je ne plaisante pas !

     Certains jugent un album de Musique, ou de chanson, en disant froidement, qu’ils l’ont entendu, en faisant autre chose….

     Moi, quand j’écoute un disque, je l’écoute, en ne faisant rien d’autre, je suis concentrée, et  je suis apte à juger  de la qualité, d’autres formes artistiques, de façon aussi subtile, selon des critères qui me sont propres, tels que celui, d’observer  selo quel degré, l’objet artitique, sera capable, ou pas, de m’embarquer, quelque part, de me faire partir, à tisser des liens, avec d’autres choses, lues, ou entendues, quelquefois fort lointaines.

     Je crois, que la raison principale, qui fait, que j’ai du mal à lire, au-delà, d’une éventuelle dyslexie, serait aussi, que  je fonctionne beaucoup par l’image….

     Je ne suis pas certaine, que ce soit aussi accentué, chez quelqu’un d’autre.

       La  conséquence réside  dans le fait, que rapidement, je me fais le film, je suis plongée dans un univers, qui me prend mon énergie, alors, que j’ai souvent, « dans les pattes », depuis 5 h du matin, assez souvent, au bas mot, plusieurs heures de rédaction, d’articles, de politique, souvent, parce que je fais le plus difficile, tôt le matin….

       Je crois, en fait, que le fait que je lise si peu, serait dû, plus encore, plus simplement à un manque de disponibilité intellectuelle, tout simplement.

       Ecrire, comme je e fais, demande une grande énergie intellectuelle, même si j’cris, « des conneries », pour faire rire, quelquefois, alors, je ne trouve pas assez de temps disponible, pour le reste, et ça me frustre, parce que je sais que je passe à côté de beaucoup de choses  intéressantes.

       Parc contre, si jamais  vous avez besoin, d’un clown, pour faire l’animateur, je suis comme Vincent Delerm,  j’ai mon BAFA… « j’ai bon, là, non » ?

    Lire la suite

  • Moi, je pourrai méditer, mais si on veut bien m’éditer.... Michel Jonasz.

     Je cherche un éditeur.... C'est vrai qu'au sujet des chercheurs, il arrive souvent que je les aide à passer du statut de chercheur à "trouveurs", et pas trouvaires, mais en attendant, pour ce qui concerne l'édition, je cherche encore.

     En dehors de choper au vol, une superbe occasion de les voir créer une nouvelle collection,  ce qui me ravit, mais moi, je reste toujours sur le bas côté.

     Quoi qu'il en soit, je "père sévère", alors, qu'il ne me frappait jamais, ce qui est un comble !

      Les éditions de Michel Jonasz, me tentent bien, parce que c'est un chouchou, non pas de ceux qui se magent, mais réécoutant des anciens disques de lui, dernièrement,  je suis tombée nez à nez avec certains morceaux, fort interpellants,  que je decouvrais et dont relativement à leurs dates de sorties, je ne risque certainement pas de les avoir été inspirés... OUF... Mais super interpellant quand même, cette histoire. Quand je disais, dernièrement, que c'était affaire d'inconscient à inconscient....

    http://www.micheljonasz.fr/includes/accueil_fr.html

     Et puis de grâce, n'oubliez jamais de privilégiez les librairies, qui se donnet tant de mal, pour preserver, une consommation, de la lecture, viviante, et humaine, et pas les amazon et autres.... Et puis s'ils ne l'ont pas, et bien commandez le, ça vous donnera l'occasion d'y revenir, tout simplement.

    Lire la suite

  • Un acte sacré, je dirai même divin.....

        Le secret de l’inspiration, je crois que j'en connais pas mal sur le sujet, réside dans le fait, que comme l'Amour, l’Amitié, ou quelque forme d'attachement, dont il soit question, il s'agit d'être suffisamment bienveillant, vis à vis de soit même, pour parvenir à retrouver une forme de perméabilité à notre environnement, au sens le plus large possible.

       Donc sa vie personnelle, qui est la première source d'inspiration, le plus souvent, mais aussi, les sujets de société, et donc, aussi, pourquoi pas, la politique, puisque "tout est politique".

       Le second aspect réside dans le fait, d'avoir conscience qu'un artiste, quelqu'il soit, ou quelle qu'elle soit, existe au delà du processus artistique, et c'est bien là, que se trouve la veritable bouée de sauvetage, quand le manque d'inspiration, fait jour.

     

     La Vie, quoi.....

       Avec ce qu'elle comporte de plus ordinaire, comme d'aller chercher ses enfants à l'école, et se dire, d'un air pensif, ou pensive, "qu'est ce qu'on va manger ce midi" ?

    Lire la suite