ruralité

  • Une paire de maires, parce que à deux on est plus forts.

     Dimanche, nous fêtions, la sainte patronne de sainte Austreberthe.

     A cette occasion, le maire du village, Monsieur Gressent et son épouse, avaient invité, son homologue, monsieur et madame Pierre VAUCHEL, maire de sainte Austreberthe, dans le pas de Calais.

    https://www.lemonde.fr/nord-pas-de-calais/pas-de-calais,62/sainte-austreberthe,62743/

      On a passé un bon moment, sachant, que jusqu'alors, il etait bien rare, qu'ils ne se rencontrent, en dehors, selon leur dire, d'erreurs de courriers, relatifs à la similitude des noms.

      Merci, à  Cécile et Mario, le café du village qui fait aussi brasserie, chez  qui nous avons mangé,  accompagné, de quelques personnes attachées à la commune, dont le père Aimé MPUTU-AMBA. 

     Nous avons parlé agriculture, portables, métaux rares, et notamment, l'expoitation des enfants dans les mines, pour permettre que nous puissions jouir de notre technologie, alors, qu'eux, sont réduits en esclavage. (tu vois Aimé, je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit...)

      Je précise, que chaque habitant était invité, suite à la célébration de la messe, d'abord à la chapelle pour y voir la source, puis ensuite, à l'église, située sur la hauteur.

       Une fois installés à table, j'ai fait quelques  photos, et les voyant l'un pres de l'autre pour en découdre, je leur ai quand même précisé, qu'ils faisaient une bonne "père de maires".

      Attendez, on me dit, dans l'oreillette, qu'on dit, "une paire de mères"...

      Mais non, enfin, on dit, "une paire de maires"... N'importe quoi !

      Il est bon de préciser aussi, la présence de la premiere Dauphine de Miss Normandie, Fanny Frébert, qui  nous a parlé de ses projets professionnels.

    Lire la suite

×