Capturemehari 2995817

Ma Bio picturale ? #jambonbeurre, par ARCHIMEDE

https://www.facebook.com/francoise.nielaubin.921/videos/211012663130982/

Le 27 Mars 2019.

 Bonjour, les amis.

 Je ne suis pas venue sur ce site depuis bien longtemps, depuis des mois et des mois, non pas parce que c'était mon choix, mais uniquement parce qu'il ne m'était plus accessible.

 Alors, je vous donne quelques nouvelles.

 J'ai exposé au colombier, à Pavilly, debut mars. Pour avoir des infos sur ce sujet, je vous donne le lien.

http://sainteaustrebertheavaitellevuleloup.e-monsite.com/blog/moi-emoi-et-moi/j-expose-du-1-au-10-mars-2019-au-colombier-a-pavilly-76.html

 Le bilan de cette exposition, fût tout à fait positif...

 Je reconnais, cependant, que j'ai eu un peu de mal au début, parce que je n'ai pas pu l'organiser, selon mon désir véritablement....

 Mais enfin, considérant, "tout compte fait", comment j'ai pu m'adapter aux différentes contraintes qui se sont imposées à moi, et le public peu nombreux, c'est vrai, mais de qualité, le bilan fût parfaitement positif.

 Un bilan positif, d'une exposition, qu'est ce que c'est ?

 Tout depend à quel stade on en est, bien evidemment....Moi, je sais que j'ai du talent.

 Mais comme j'ai des compétences autres qui m'accaparent quelque peu, particulièrement ces temps ci, avec les européennes, je ne peinds pas autant que je le souhaiterai...

  L'avantage, a été entre autre, de m'offrir une forme de rétrospective, de tout ce que j'ai peint, depuis l'age de mes 17 ans, d'apres un poème, que nous avait imposé, ma prof d'Art plastique (Maryvone Lacoste),  il s'agissait d'un poème parlant d'une catastrophe ferrovière, disponible en estampes, au prix de 10€, (sic !) , jusqu'au  calligramme des coquelicots, dont je suis l'auteur du texte, (ce qui n'est pas toujours le cas).

 Parce qu'il arrive que la mort d'un ballon rouge (celui de Serge Lama), donne naissance à une fleur de coquelicot.

 Ce tableau met en scène cette simple phrase, avec en arrière plan, une vision morbide, des guerre de tranchées de l guerre 14/18, dont il reste les vestiges, dans la Somme, notamment.

 Il n'est pas encore disponible sous forme d'estampes, mais je le ferai, des que j'en aurai la possibilité.

 Pour ce qui concerne la chanson française dans mon exposition, il y a aussi quelques tableaux, relatifs à certains vers de chanson de Thomas Fersen.

 "Mais à chaque fois, que j'ai vent de toi, je cavale apres mon chapeau". "Les tour d'horloge""Les ronds de carotte" (si je ne me trompe).

  Et puis "la baston", qui parle si bien des tourments de l'adolescence, quand on prend conscience de sa fibre artistique, mais qu'on ne parvient pas encore à fleurir, tel le coquelicot, mais si possible, de façon plus solide que ne l'est la fleur, si fragile et si fugace, et que surtout, on se doit intérieurement de l'imposer à son entourage.

  J'ai décidé pour des raisons personnelles, de vendre certains tableaux originaux, et plus précisément, ceux qui techniquement, proposent le texte à l'intérieur de la lettre, dont c'est précisément le cas, de "la baston", mais il y en a bien d'autres.

  J'ai pris cette décision, parce qu'une amie qui avait exposé à mes côtés, en ce même colombier,  il y a une dizaine d'années, m'avait fourni une analyse interpellante sur mon travail, en m'expliquant, que d'avoir mis le texte, ainsi, à l'intérieur des lettres, signifiait une forme d'enfermement intérieur.

   En cette periode, où la juge des tutelle, étudie l'hypothèse, de me faire passer de la curatelle renforcée, à la curatelle simple, j'ai considéré que de me départir de ces tableaux, serait un bon moyen, de m'aider à franchir cette étape cruciale, pour parvenir à m'emanciper, et surtout, pouvoir assumer véritablement ma fibre artitique, tout a en assumant mes idées politiques.

   Il est possible que certains voient là, une forme de renoncement à la politique, et ça serait une grave erreur de jugement.

  Parce que si l'Art dans son ensemble, est un support fondamental, pour dire les choses, et faire avancer les idées, ce sont bien les lois, et les lois seules, qui dirigent le fonctionnement d'une société, et cette prise de conscience, je l'ai faite depuis bien longtemps.

  Ainsi, assumer ma nature profonde d'artiste, en aucun cas ne saurait nuire à mon engagement politique, même s'il ne consiste pas  à m'y engager, en temps que candidate.

  Je signale, d'autre part, que je suis passionnée de photos depuis mon enfance, et que depuis quelques semaines seulement, j'ai enfin du matériel, digne des plus grands professionnels.

  Cest au point, que je n'aurai jamais pu assumer d'organiser mon exposition, sans l'avoir entre mes mains, c'est vous dire...

  Ainsi, je commence sur ce point, et j'ai commencé à exposer quelques clichés, pendant mon exposition.

  Mais revenons à une exposition, "réussie".

 Que ce soit un tableau, que ce soit une photo, que ce soit des oeuvres d'autres artistes, que ce soit un jardin, l'oeuvre est toujours prétexte à la rencontre.... Avec tout ce que ça comporte. En somme, ouvrir la boite aux trésors....Et en jouir.

7 juillet 2019.

  Pour ce qui concerne ma curatelle, la juge des tutelles a pris des dispositions detailles, pour que la curatelle me dédie un compte uniquement consacré à mes activités artistiques.

 Sur ce compte,  j'ai à présent le droit de percevoir de l'argent liquide, de l'y déposer, ainsi que de déposer des chèques, donc, comme si je n'étais entravée par aucune mesure de protection juridique.

 Reste la mise sur pied du dispositif, qui n'est visiblement pas encore au point, parce que j'ai envoyé l'ensemble de mes oeuvres chez mon estampeur (atelier digital, à Rouen), nous avons établi un devis,  la somme de 800€ qui est cessaire doit m'être versée, pour que je puisse  faire faire ce travail, et récuperer ainsi mes oeuvres, afin de me mettre en quête de nouveaux lieux d'exposition.

 Faire ainsi numériser  ses oeuvres pour moi, c'est important,  parce qu'une fois déposé, sur ce DVD,  ce support technique, ensuite permet toutes les applications possibles, qu'il s'agisse, de les faire reproduire, individuellement,  en format toimbre poste, ou qu'il s'agisse d'affiche, ou de simple reproductions, sur papier aquarelle, comme je le fais pour les vendre, afin de permettre, aux plus modestes, de pouvoir se les offrir, à un prix qui soit à mes yeux, acceptable.

 Oui, je sais, tous les artistes n'ont pas cette délicatesse là, moi, si.

 Quand je vais voir une expo, que l'artiste soit reconnu, ou qu'il ne le soit pas, je m'en tamponne, mais si j'aimerai m'offrir une de ses euvres,  ce qui arrive, je ne le peux pas, parce que je n'en ai pas les moyens. Alors, je fais pour les autres, ce que j'aimerai qu'on fasse pour moi.

chanson française

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire