Devenez jury du livre inter.

https://www.franceinter.fr/culture/prix-du-livre-inter-2020-et-si-vous-faisiez-partie-du-jury

 Il est encore temps, vous avez jusqu'à après demain, encore.

 Pourquoi, je ne le fais pas ?  Parce que je me considére, un peu, comme une handicapée de la lecture.

 En temps que dislexique, helas,  lire pour moi, demande un effort de concentration, plus important que pour quelqu'un d'autre.

 Pour tout dire, c'est un crève coeur, parce que je suis la première à reconnaitre, que la litterature, d'une certaine façon, chapotte en grande partie, toutes les autres formes artistiques.

 J'affirmais,  il y a quelques années, que c'était au point, que je considérais, qu la litterature, devait être observéée, comme la mère de toutes les autres formes artistiques...

 Puis mes trois filles venant me voir, elles avaient réouvert le debat, et j'ai capitulé, c'était exagéré, effectivement.

 Comme quoi, il faut avoir la sagesse de discuter le bout de gras, avec ses enfants, surtout, s'ils ne sont pas d'accord.

 Est ce que mes filles, lisent ?

 L'ainée, oui, a toujours beaucoup lu, au point que son caractère, quelque peu introverti, y trouvait son compte.  Son travail de prof d'anglais, ensuite,  a délié sa communication, "nécessité faisant loi"...

 Mais je me souviens que des qu'elle a su lire,  elle y passait vraiment beaucoup de temps, comparativement, à d'autres enfants.

 Mes deux autres filles, un peu plus jeunes, je m'en parlent jamais. Elles, bossaient toujours bien, sur le plan scolaire, mais je n'ai aucun souvenir, que ça les ai imprégné, dans leurs goûts, autant que mon ainée.

 J'entendais, cet apres midi, Mona Auzouf (que je ne connaissais pas).

https://www.franceinter.fr/emissions/le-grand-atelier/le-grand-atelier-08-mars-2020

 Elle y expliquait, qu'elle avait le sentiment, d'être une handicapée, devant la musique...

 L'inverse de moi, donc.

 Je crois, en vérité, que nous ne sommes jamais égaux, devant telle forme artistique, ou telle autre.

 Selon, ce qui a marqué notre  parcours,  d'une part, depuis notre plus tendre enfance, mais aussi, au fil des ans, à plus forte raison, quand les moments qui les ont accompagnés, sont chargés, d'une charge émotionnelle, nous conditionne parfaitement, sur ce point.

 Un enfant, qui dès son plus jeune age, a vu ses parents,  danser en couple, et y prendre beaucoup de plaisir, sera beaucoup enclin à reproduire ce shémas, et à observer la  danse, que quand il n'a pas eu cette chance.

 C'est ainsi, pour toutes les formes artistiques. Quand l'une d'elles, ou quelques unes d'elles, ont joué un rôle prépondérant, sur le plan thérapeutique, comme c'est mon cas,  il en va tout autant.

 Quand  au fait, de lire,  en dehors de la dylexie, ça exige aussi, une forme de disponibilité, qu'on n'a pas toujours.

 Je travaille toujours à faire mes vidéos, m'informer du mieux que je peux, en lisant des articles, et visionnant des émisions, et des replays,  je peins, chaque jour, et j'écris, sur mes livres, chaque jour, aussi... Ce qui est fondamental, pour ne pas perdre le fil, de l'ensemble du projet.

 Et donc, et bien non, je ne trouve que tres peu, le temps de lire, et ça me désole.

 Alors, si par contre, vous, c'est votre truc, et que vous êtes excité comme une puce, à la simple idée, d'être entouré de livres, sautez le pas, c'est l'occasion ou jamais, et surtout, racontez tout !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire