Piece montee des grands jours cover s200

Que la chanson ? Vraiment ? ha mais non, mais ça déborde......

   Et pourquoi pas, Thomas Fersen, avec sa tête de cochon ?

   Hein, "dites moi oui, dite moi" (excusez moi, je suis retombée bêtement, ces jours derniers, sur mes classiques, dont l'inevittable, Michel Jonaz, et il me faut donc assumer),

"Qu'elle est partie pour un autre moi, oui, qu'elle est partie pour un autre que moi, mais, pas, à cause de moi, dite moi ça diteeeeeeee, moi çaaaaaaaa....)

   Pourquoi il a donc ainsi, posé pour Mondino,  à l'occasion de la sortie de son disque "pièce montée des grands jours", hein, à votre avis ?

   Et pourquoi, donc, ici ?

   Et bien parce qu'il y a quelques jours, ma maman et moi discutions cochonailles, figurez vous, sur la technique, quand on achète une demi tête de cochon...

   Et si celui là n'a pas pour l'occasion, comme dans le film, "la traversée de Paris", traversé la capitale,  enfermé dans deux valises, avec les toutous à sa mémère, qui sentait les chapelets de saucisses,  il n'en reste pas moins que je sais cuisiner la tête de cochon comme personne, et qu'on se trouve, ma mère et moi, sur le sujet, avec un dilemne qui, vous allez pouvoir le constater, et compte tenu du phénomène, "balancetonporc", parfaitement interpellant.

   En effet, traditionnellement, quand vous cuisinez une tête de cochon pour fabriquer le fromage de tête, vous devez la faire cuire, donc, en l'immergeant entièrement dans un bouillon, auquel vous rajoutez des legumes, carottes, poireaux, éventuellement, et thym et lauriers.

  Ors, en théorie, il est fondamental de sectionner en deux, sur le longueur, la tête de porc, vous partez du grouin, vers le derrière de la tête,  de telle sorte, que de profil, vous avez le sentiment, qu'elle soit entière...Comme sur le pochette, regardez.

  Vous me suivez toujours, là ?

  BON.

  Et compte tenu du fait de l'industrialisation de l'abattage et de découpe des animaux destinés à l'alimentation, certaines des méthodes traditionnelles de découpe,  ne sont plus  usitées.

  Certes, j'entends bien que dans beaucoup de cas, je suppose, et au delà les methodes d'abattage, la mise au point, de certaines techiniques, soient mieux adaptées.

   Mais il est des cas, aussi, et pour être franche, HELAS, comme le disait si justement, Benoit Hamon, à "On Est Pas Couché", samedi soir, les bonnes vielles méthodes, "tradichionnelles",  ce qui n'a rien  à voir avec donald trump,  et son mepris de l'Afrique, s'avèrent infiniment plus favorables, alors, qu'on les a oubliées....

  Je m'en explique.

   En théorie, on doit sectionner la tête du dit cochon, avec un outil, dont je ne me souviens pas le nom, mais qui ressemble à une énorme cerpe,  sur laquelle on tape, avec un maillet, ou un marteau....

   Un peu, pour ceux, dont je fais partie, qui savent occasionnellement, entre deux vernissages, éclater du bois, avec ce qu'on appelle "un coin", sur un bille de bois, par exemple, et un maillet.....

 Ors, cette méthode est abandonnée par les abattoirs.

  En quoi, est ce un problème ?

  Et bien une fois que la tête de cochon, "abattue de façon industrielle",  est cuite, on retire, méticuleursement, tous les os du bouillon.

  Ne reste, alors, que tout le reste, c'est à dire, la chair.... Et les legumes.

  Avec la technique ancienne, le fait de retirer tous les os, se fait en un "tournemain".... "C'est'y, votre temps ?" Heu, "c'est t'y français", ça, je ne sais pas, mais chez moi, ça se dit.

  BREF.....

  Ensuite, vous récupérez toute la viande, vous la passez  au hachoir à pâté,  vous mélangez bien,  pour que ce soit homogène avec les légumes, qui sont aussi hachés... Vous rectifiez l'assaisonnement,  et pour que ce soit encore meilleurs, vous repasser votre terrine au four, pour qu'elle dore un peu, et que le bouillon, avec lequel vous avez recouvert l'ensemble, se soit un peu évaporé.  Ca forme en surv face, une petite croûte croustillante, juste delicieuse.

 ORS....

  Si jamais, "saperlipopette",  votre tête de cochon, a été sciée, (ce qui fait bien scier, en rapport avec la "tradichion", et au détriment, de la méthode "tradichionnelle", et bien une fois que vous avez retiré les os de la gamelle, quand votre tête de cochon était cuite, vous vous retrouvez inmanquablement, avec de minuscules petits morceaux d'os, un peu comme de grosses aiguilles, qui peuvent alors, être dangereux, et qu'il est imposible, quasiment, de pouvoir retirer de l'ensemble de l'appareil....

  Ors, ce gros inconvénient, ne peut se produire, si la tête de cochon, a été coupée en deux, avec la méthode "tradichionnelle".

  Alors, à la question, "pourquoi, la tête de cochon, sur les genoux de Thomas Fersen" la réponse réside dans le fait que la tête de cochon, enfin, jusqu'à maintenant, considérant que sous l'effet de cet article, qui va, je n'en doute pas un seul instant, avoir pour effet, d'une part, de booster l'industrie charcutière, au point d'officialiser son entrée au patrimoine immateriel de l'UNESCO, tout en faisant flamber le cours de la tête de cochon, lui même boosté par l'effet, "balancetonporc".....

  Une des parties du cochon la moins chère, disais je...

  Et alors ?

  ET ALORS... BIP BIP.... Zorro est arrivééééééééé, sans s'presser, ééééééé.

  Zorro etait le nom, du sanglier chez mes parents, OK ?

  J'en ai perdu combien, en route, là ?

   Il y a quelques années, j'avais trouvé un jeu de mot merveilleux, qui était, que l'ART CONTEMPORAIN, ne devait à aucun pris, être confondu, ou considéré, comme de l'ART COMPTANT POUR RIEN.....

   Et le premier, qui me le fauche, celui là..... D'où le rapport avec le prix de la tête de cochon, voyez vous ?

  Bon, la prochaine fois, mais seulement si vous êtes sages, je vous raconterai, pourquoi, georges tron, deteste absolument le pelerinage de Saint Jacques de Compostelle,  rapport avec saint Jean Pied de Porc !

http://mbarouen.fr//fr/expositions/la-ronde-votre-rdv-d-art-contemporain

Le 9 Fevrier 2018.

 Hier, je redigeais un article, au sujet de Vincent Lindon, qui etait pssé, sur France inter, le matin, et qui avait parlé du rôle de l'artiste, dans le monde, où il vit.

 Vous pouvez revoir cet article, en suivant ce lien :

http://nielaubinfrancoisecalligraphie.e-monsite.com/blog/culture/quel-est-le-role-d-un-artiste-dans-la-societe-dans-laquelle-il-vit.html

Pour le coup, oui, la chanson, quand elle parle de migrants, oui, "elle déborde" !

https://www.france.tv/france-2/eurovision/

 "En même temps", quand je pretends que "tout est poil et éthique"....  C'est assez cohérent.

http://nielaubinfrancoisecalligraphie.e-monsite.com/blog/bon-alors-juste-une-toute-petite-place-pour-la-politique-et-un-bon-coup-de-gueule/

 Et l'ecologie, alors ?

 Bon, là, je sens que je vais e faire taper sur les doigt, avec une regle,  et peut être pas issue d'une entreprises euroépenne, labellisées 6789, BGRE, ayant sub je ne sais quelle taxe, àl'importation, imposée, par trump,  sur la siderurgie, si jamais, "pauvre de moi", j'en oublie....

 En vrac, je vous les livre, et je poserai au d  fur et à mesure, que ça me vient. 

 "Si madame nature a les nerfs", de Louis Chedid, https://www.deezer.com/fr/track/4677690

 12 Fevrier 2020.

 J'ai une révélation, à vous faire.

 C'est Bernie Sanders, qui va deboulonner donald trump.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/bernie-sanders-remporte-la-primaire-du-new-hampshire_fr_5e433f7ec5b61b84d341b1fb?fbclid=IwAR0zXNnx2tbG4outjsrGbn3xSSEJsTZyfjtGQpiFuaTYconP5o2WZk57rdM

Mais au delà, de vous livrer simplement mon souhait le plus profond, je vais vous expliquer prochinement, pour quelle raison,  j'en arrive à le penser vraiment.

 

chanson française chanson chanson à texte militantisme Emotions

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire