Le colibri, plus fort que la libellule.

  Nous soutenons le mouvement des colibris, depis sa crzeation, je crois, envfin, depuis que j'en ai entendu parler. Et sui je n'y prends pas part de façon concrete, ça n'est certes pas, parce que j'en ai pas envie, mais uniquement, parce qu'on m'entrave, dans mon desir, de commencer à realiser quoi, que ce soit concretement, y compris, dans le modeste jardi, devant la maison que j'habite puisque des travaux, liés à l'assainissement, doivent y être faits, et que depuis huit ans, on traine à m'y autoriser.

  Mais si j'éprouve le besoin d'en parler ce matin, c'est pour signifier d'une part, que j'ai certains projets concrets, sur lesquels je travaille,  dont celui du jardin de l'enfant sorcière, entre autre, un autre, dont j'ai parlé, il y a quelques jours,  et dont je parle ici:

http://thomasfrancoisefersen.e-monsite.com/blog/qui-m-aime-me-suive/des-associations-pour-soutenir-les-artistes-les-musiciens-y-compris-dans-le-creux-de-la-vague.html

  Mais c'est aussi, pour mettre en avant, une reflexion, qui m'est venue, en ecoutant, Thierry Marx, ce matin, sur france inter, qui reprenait la metaaphore de la libellule,  quand elle vole sur plusieurs niveaux, et de gauche et de droite.

https://www.franceinter.fr/emissions/remede-a-la-melancolie/remede-a-la-melancolie-08-avril-2018

  M'est venu alors la reflexion  au sujet du colibri,  qui reside dans le fait, que contraiement la libellule, le colibri, est le seul capable, de reculer, et donc, de se remettre en cause, dans sa façon de faire.

https://www.colibris-lemouvement.org/

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire