"Le laboureur et ses enfants", pervers manipulateur, ou bien coach de merde ?

http://www.europe1.fr/emissions/le-fin-mot-de-linfo/il-faut-cultiver-notre-jardin-3673334

  Là, où Raphaël Enthoven, considère la manipulation parfaitement justifiée, dans le sens, où il ment à ses enfants, "pour la bonne cause", dans le but de leur faire découvrir,  que le véritable trésor, ne réside que dans le travail, j'y vois, et c'est volontaire, je suppose, une métaphore, d'une fameuse maxime, qui dit, que "ce qui importe le plus, ça n'est pas la fin,  j'entends, l'objectif, mais le chemin".

 Les gens, qui ont terribement souffert, comme moi je l'ai vécu, helas, quelquefois, et je n'en tire aucune fierté, et fort longtemps, détestent cette maxime, qui, est je crois,  une des pires insultes,  qu'on puisse leur faire...

 OK, on se sent impuissants, face à la souffrance d'autrui, le plus souvent. JE ME SENS IMPUISSANTE DEVANT LA SOUFFRANCE D'AUTRUI, SOUVENT...Mais ça n'est pas parce qu'on se sent désarmés à ce point, qu'on est légitime, pour éeblatérer de telles âneries.

 Tiens, un truc marrant, allez donc, sortir cette phrase à un migrant, ha, c'est clair, ça va bien lui prler, tiens.

  Pour information, la "nature" du chemin, le plus souvent, nous n'en sommes les decisionnaires, que de façon bien moindre qu'on pourrait nous le faire croire.

  Je ne cherche pas à sapper le moral des psys, en tenant ces propos, mais enfin, "un minimum de décense", quelquefois, me semblerait salutaire.

  La manipulation, en psychologie, si elle semble justifiée, au yeux des psys eux même, et de ceux qui se s'estiment légitimes pour la pratiquer, est un ver, dans le fruit de la confiance, qui laisse inmanquablement, des traces indélébiles et dont la "réussite",  est un exemple on ne peut plus subtile, d'une parfaite subjectivité du résultat.

  Il n'y a pas plus terrifiant, je crois, que d'observer que pendant des années, on vous ait donné le sentiment, qu'on vous menait quelque part, alors, qu'en vérité, vous prenez conscience, que sous toutes coutures, vous passez votre temps, à vous trahir vous même, dans vos ambitions les plus profondes, alors que pourtant, pour vous, ces desirs i intimes, vous en ayez toujours été conscient.

  Ces conneries, parce qu'il faut bien appeler, un chat un chat, ce sont ceux qui manipulent, qui le sortent, dans le seul et unique objectif de ce  se donner  bonne conscience.

  Ainsi, celle fable, (là, où j'ai connu La fontaine, infiniment plus inspiré, et pour cause, il avait tout pompé, à je ne sais plus qui...), c'est que cette fable est à mes yeux, l'histoire d'une manipulation simpliste, ringarde, et surtout, d'un rétrograde, rarement égalé, mais je m'en explique.

  Dans la culture populaire, il est toujours de bon ton, surtout dans les familles traditionnalistes,  d'imaginer  que les enfants, ou l'un d'eux, prenne la suite du père, ou des parents. là, il s'agit du paysan....

  Aujourd'hui, en Inde, on tue certaines jeunes femmes, au seul pretexte, qu'elle refusent de se conformer,  aux désideratas de ses parents, et d'epouser celui qu'on lui a désigné...

 Certains parents, ainsi, trouvent légitime, d'imposer à leurs enfants, qu'il prennent leur suite, là, où certains, peut être auraient d'autres ambitions.

  La manipulation, de la part, du père, est pour moi, un acte d'egoïsme rarement atteint.

  Car en effet, à aucun moment, les enfants ne sont considérés, comme éventuellement, ayant pu avoir envie par exemple, de cultiver ce champs, sans pour autant, qu'il y ait été question, d'un quelconque trésor...

  Non, le père, a de ses enfants, une vision entièrement étriquée, qui consiste à vénérer l'argent, comme lui, l'a vénéré. POINT BARRE.... Peut être que les enfants, avaient envie de faire autre chose de leurs vies, non ?

 Qui sait ?

   Macronniens, par contre là, oui, je suis d'accord, parce que jusqu'à preuve du contraire, la notion de réussite, pour Macron, n'est guère plus subtile, qu celle du paternel, qui ne résonne, que par l'argent.

  Il n'y a qu'à observer, à quel point le gouvernement Macron, refuse obstinement, d'ouvrir le débat, sur la valeur travail, justement, philosophiquement, j'entends, pour s'en convaincre...

  Je salue au passage, les deputés, qui ont decidé, d'experimenter, le revenu universel, proche de celui de Benoit Hamon, sur une douzaine de departements.

https://www.franceinter.fr/economie/revenu-de-base

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire