Telechargement 1

"Le parti d'en rire" est bien le seul, qui ne risque pas de se pervertir, au fil du temps.

Comparativement,  aux partis politiques, partout dans le monde, je veux dire.

 Je précise cependant, qu'il n'est pas necessaire de chercher à discerner, si ça serait de ma part, un moyen  de mépriser la politique, parce que ça n'est pas dans mon intention.

  ça n'est d'autant pas dans mon intention, que Pierre Dac,  grand père de daniel, et de Mireile, sa mère, lui même avant de faire le mariol en costume cravate, avait milité et animé radio Londres pendant la seconde guerre mondiale.... CQFD.

   Le désamour des partis politiques est interpellant, en soi, j'ai deja bien travaillé sur le sujet, et je pense que les réseaux sociaux y contribuent largement, puisqu'il est toujours plus facile de laisser pleuvoir son mécontentement, que de faire l'effort de transmettre une approbation, ou  des idées ou observations politiques, comme si  cracher sur les partis ou les syndicats, ou autres pourtant pas necessairement institutionnels, d'ailleurs,  faisaient office de boucs emissaires.

   Pourtant, quand il existe une forme de dynamique politique, qui est personnifié par quelques personnes, qui elles même, ont un parcours,  et que ça correspond à une forme idéologique, qui se synthétise ainsi, ça me semble symboliquement, assez fort, et digne d'intérêt, ensuite, il faut s'y sentir suffisemment représentés, voir, écoutés, plus qu'entendu, pour sy sentir assez bien.

  Mais je ne vois pas comment, sur le plan administratif et juridique, il puisse en être autrement.... A moins de jouer, ripolinage sur ripolinage, comme le fait, le rassemblement national, pour parvenir à la même chose qu'avant.

  Et si le parti d'en rire, fait bien marrer et moi la première, je rappelle simplement que nous aussi, en temps qu'humoristes on peut aussi, "mal vieillir", et personne n'en est à l'abri...

création invention imagination délire folie

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire