Dsc04090

Souris calle.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/sophie-calle-donne-sa-langue-au-chat?fbclid=IwAR1LRAkdleThKE5MmeTJDBUZdSv2pIbbV4hsTtFA759GxYRUcyoRIurmVBU

  Bon, Thomas Fersen n'est pas sur la liste des interprètes, mais partout, où il y a des traces de pattes de chats, y'a du Fersen, si vous grattez un peu, c'est incontournable.

 La preuve !

  Bon, dommage, j'ai écouté le morceau sur douzer, parce que deezer, ça faisait un peu tôt, mais le lien est supprimé, pourtant, je vous jure que je n'ai pas rêvé, et même que je l'ai écouté, foi de "Joly Petite Demoiselle".

 C'est le nom de ma chatte.

 Bon, j'avais écouté une autre émission, sur ce sujet, je crois que c'est dans boorang, sur France Inter.

 Mais c'est normal, avec un tel titre d'émission, on y revient toujours.

https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-12-octobre-2018

 Je trouve l'idée de s'inspirer d'un chat, ma foi, plutôt quelconque, et donc, rigoureusement indispensable, j'adore .

 Par contre, j'ai quand même eu un certains regret.

 Pourquoi, en effet,  ne pas avoir reconnu la simple evidence, qui voudrait, que ce chat se soit appelé Souris, en hommage à Célestine, de "Ernest et Célestine"....

 Comment je sais ça ?

  C'est pourtant simple, il a sur le ventre, le dessin d'un violon en noir et blanc, alors...

  Et bien Ernest, jouait du violoncelle ! Ou de la contrebasse, je ne sais plus.

  Quand on sait, que les analyses génétiques révèlent que le ukulélé, est l'enfant naturel et hermaphrodite du violon, qui lui même, est l'enfant illégitime, mais  neammoins naturel, du violoncelle et de la contrebasse, il me semble que le fesceau d'incices, est on ne peut plus clair, non ? 

  Un autre indice qui ne trompe pas, réside dans le fait que le film "Ernest et Célestine", obéit à une règle acoustique, et tres épuré, qui correspond à l'acoustique des intruments à corde, dénoncés plus hauts.

  Oui, j'ai bien dit, "dénoncés" puisque l'informatique et le synthétique bouffent tout, "ma pauv' dame"... C'est aussi le chat Souris, qui inspirât d'ailleurs, le chat Sylvestre, bien connu dans le milieu des cartoon, et sur ce point, je me dois de démoncer à présent, un fait pour le moins interpellant, qui explique pourquoi ce fameux Sylvestre avait un cheveu sur la langue.

  En effet, dans les rues sombres de Manhattan, un jour, il croisât, manque de chance, la famseuse Célestine.

  Elle lui petât si bien la gueule,  qu'il y laissât une incisive ! D'où le cheveu sur le langue.

chanson française écriture litterature musique Arts

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire