Discussions générales

 Parce que la chanson est un mode artistique, qui présente l'énorme aventage,   d'être l'un des plus populaires, pour ne pas dire, "le plus populaire"...

   Contrairement, à ce que prétendait Gainsbourg, je ne pense pas que la chanson, soit un Art mineur, mais qu'au contraire, précisément, parce que qu'il est l'un des plus populaires, envoyant valdinguer, tous les à prioris culturels,  la chanson est capable d'émouvoir, de bouleverser, de choquer,  de porter des idées, de faire reflechir, de faire bouger, quelques curseurs, vis à vis de personnes de tous bords, parce qu'à un moment, une parole va faire TILT, au même moment, que le piniouf, devant, soit lettré, ou pas, cammionneur, femme de ménage, vieux viscieux, jeune con, (ou l'inverse, si ça vous dit),  et que le quotient émotionnel, de n'importe quel individu "Dieu soit loué", n'a rien à voir, avec la quantité de diplômes, le niveau d'étude, ou le milieu social, qui vous a vu naître....

   Non, pour moi, Gainsbourg, avait entièrement tort.

   Oui, il était bourré de talent.

  Les mauvaises langues diront qu'il etait bourré tout court. OUPS, passons... Son fantasme ultime, à lui, c'était de devenir peintre, artiste peintre... Le fait de ne pas y être parvenu, avait pour conséquence, qu'il considérait la chanson comme une piètre compagne de jeu, un peu comme un pauvre bougre, qui  se contenterait  d'un super canon, alors, qu'il fantasme sur la femme ideale, n'ayant pas encore depassé, le syndrôme du prince charmant.....

  Objectivement, au grand jamais, je ne considérerai que la peinture, serait un art suppérieur à un autre, pour la simple raison, que de vouloir hierarchiser, un art, par rapport à un autre, à mes yeux, est juste, un sacrilège.... 

   La théorie, sur ce point,  parce que j'ai creusé mon sujet, quand même, faut pas croire !

 Cette theorie, voudrait qu'un art, serait  majeur, uniquement, parce qu'il demanderait, une forme d'apprentissage....

 Alors, selon ce principe, soit, vous avez été initié, et vous faites partie d'une caste privilégiée, en somme, entre intellos... Soit, vous ne l'avez jamais été, et vous êtes un tocard....

 Oui, je suis provocante, sur ce sujet, de façon, parfaitement intentionnelle.

 J'étais à OEPC, il y a quelques jours, avec Kersozon.... Il refuse d'être considéré comme intellectuel, ou en tout cas, craint comme la peste, d'être considéré comme tel....

 Allons, Olivier,  "un peu d'huile",  de l'huile d'olive, ça va sans dire, dans les rouages, me semblerait bienvenu... Ca n'est pas un racisme de sa part, je ne crois pas, juste le fait de ne pas faire fuir, ceux qui n'ont pas réussi à l'école, tout simplement, et en ce sens, je le rejoins entièrement.

 Car c'est là, le souci, voyez vous... Si vous réussissez vos etudes tout le monde est content, mais une fois que vous gravissez les échelons, si tant est que vous y parveniez, et que ce soit votre ambition, si vous n'y prenez pas garde, vous risquez de devenir un con, voir, un gros con...  Mais j'aurai pu le faire au féminin, si vous voulez.

 Et aujourd'hui, certains intellectuels, dans les médias, ont  des difficultés, avec ça, et ça n'est pas leur faute... Moi, mes filles, ont  eu le BAC, toutes les trois, là, où moi, je n'ai que mon  brevet... Je suis fière d'elles, bien sûr, mais  quand j'en discute avec elles,  je vois bien, une gène relative toujours, à ce probeme, non pas vis à vis de moi, mais de façon, plus générale.

  Dans le milieu artitique, on appelle ça aussi, "le syndrome d'usurpation".

   C'est un probleme existentiel,  et passionnant, que  de veiller à s'adresser à des personnes, qui n'ont que peu de diplômes, et qui auraient quelquefois, "un peu vite", tendance à croire que  ceux qui en ont plus qu'eux, ne peuvent jamais les comprendre, ou saisir leurs préoccupations....

   Observer cette problèmatique, sous l'angle de la  chanson francaise,  alors, autorise un éclairage, qui interpelle... Voilà...

 C'EST PLUTOT CA QUE J'DIS.....

Aucun sujet dans ce forum.

Nouveau sujet dans Discussions générales